Education

AEEM : Moussa Niangaly aux commandes

AEEM Moussa Niangaly commandes

 

Elu par consensus, le secrétaire général adjoint du bureau sortant, dirige pour un an renouvelable, un nouveau bureau de 49 membres

L’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) a désormais un nouveau bureau de 49 membres, dirigé par Moussa Niangaly, pour un an renouvelable. Il a été mis en place à la suite d’un congrès ordinaire, le 25ème du genre, tenu la semaine dernière au Campus de Badalabougou.  Ainsi, c’est le  secrétaire général adjoint du bureau sortant qui a été élu par consensus. Ce dernier était en compétition avec Idrissa Maïga de l’Ecole normale supérieure (ENSUP), Siriman Niaré de l’Institut national de formation des travailleurs sociaux (INFTS), Souleymane Sidibé de la Faculté d’histoire et de géographie (FHG) et Gouro Soumaila Cissé de la Faculté de médecine.

Conformément aux textes qui régissent l’Association,  le bureau élu a été aussitôt validé par le ministre de l’Education nationale. Le Pr Abinou Témé, qui a salué l’esprit de maturité des élèves et étudiants qui a prévalu à ces assises. Le ministre de l’Education nationale a profité de l’occasion pour féliciter et encourager le nouveau  secrétaire général auquel il a demandé d’être un messager de la paix. Le Pr Abinou Témé a également exhorté le nouveau bureau à faire des facultés des lieux d’apprentissage par excellence et non de violence.

Soulignons qu’a l’ouverture du congrès, la tension était montée d’un cran au campus de Badalabougou. Puisque le mandat du bureau sortant dirigé par Abdoul Salam Togola dit « Wily » était arrivé à son terme, il fallait ce congrès pour désigner son successeur. Chose qui n’allait apparemment se passer dans le calme. Des groupes d’étudiants, armés de machettes, gourdins et bâtons étaient en effet venus soutenir leurs aspirants. Chaque clan voulant, voir son mentor devenir secrétaire général,  on a failli assister à l’affrontement.

Cette attitude avait suscité des inquiétudes chez le directeur général de l’Institut universitaire de gestion (IUG), Dr Badra Macalou qui n’a pas hésité à prendre certaines dispositions. « Notre Institut est le quartier général des leaders de l’AEEM. L’IUG est la structure universitaire la plus menacée par l’insécurité. La direction est perturbée et le corps enseignant court un énorme risque. C’est pourquoi nous avons décidé de suspendre les cours pour nous protéger » a t-il déploré.

La police de son côté, par le biais du 4ème Arrondissement avait pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité dudit congrès. Ainsi, le commissaire de cet Arrondissement de police avait réquisitionné ses éléments pour sécuriser  ces assises.

Notons que le nouveau secrétaire général est un étudiant de 3ème année, avec comme profil de formation, la topographie à l’Ecole nationale d’ingénieurs (ENI-ABT).

Diakalia M Dembélé

AEEM Moussa Niangaly commandes

 

Source : 22 Septembre

malizine
Malizine est un site d'information malien. Il est le premier portail à caractère 100% numérique à être en ligne au Mali. Pour plus d'informations, appelez-nous au 0022376473750.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *