Accueil / People / Nos baobabs du Sahel : L’honorable Chatto Cissé pousse les pions de la gloire

Nos baobabs du Sahel : L’honorable Chatto Cissé pousse les pions de la gloire

 

On peut tout lui reprocher que d’être dynamique, efficace et surtout de savoir ce qu’elle veut. Ce que veut Aissata Cissé dite Chatto, député UMRDRA, élue à Bourem, c’est que la femme malienne s’émancipe sur toute la ligne, dans la vie de tous les jours, notamment dans le domaine politique que les hommes semblent continuer à croire que c’est leur seul apanage.

Celle qui peut être lundi au Cap ou à Addis-Abeba, à l’autre bout de l’Afrique et mercredi suivant, sursauter dans une 4×4 sur la route sablonneuse et tortueuse de Bourem pour aller voir ses concitoyens électeurs, a le courage d’une dame de fer, le style d’une vraie Nyeleni de la politique au Mali.

Et voilà que le Mali devient étroit pour cet ancien porte-étendard de la survie d’AIR Afrique, toujours entre deux avions et se met à conquérir l’Afrique. Une conquête qui semble réussie avec sa récente élection au poste de 2è vice-présidente du Parlement de l’Union africaine lors du renouvellement de l’instance panafricaine en son siège en Afrique du sud. Une grande victoire pour cette grande dame au parcours déjà exceptionnel. Le virus du panafricanisme est passé par là pour cette fille d’une famille notable de Taboye et de Bourem, sur les traces de Modibo KEITA, feu son beau-père de Alpha Oumar Konaré, d’IBK et autres qui ont balisé le terrain. Chatto a la politique désormais dans son ADN, épouse d’un ancien député de Tombouctou avec qui elle a partagé une législature, belle-fille de feu Mahamane Alassane HAIDARA, premier président de l’Assemblée nationale du Mali. Tout est là. Et l’élection au poste de 2è vice-présidente du parlement de l’Union africaine est une étape d’un parcours parlementaire qui promet en éclat. Pour arriver à ce niveau, elle a dû asseoir sa notoriété à l’assemblée nationale du Mali où elle a occupé plusieurs postes dans les bureaux successifs depuis sa première élection en tant que député. Elle est aujourd’hui membre de la Commission défense. Il y a trois ans, dans sa conquête du parlementarisme africain, elle était élue à l’unanimité présidente du caucus des femmes du parlement africain (plus de 250 femmes parlementaires sur le continent). Ce qui lui a permis de porter le combat pour le genre dans les institutions panafricaines et même dans nos pays tout court.

L’honorable Chatto Cissé
L’honorable Chatto Cissé

Cette élection de Chatto est une victoire aussi de la diplomatie malienne et démontre que la diplomatie parlementaire se construit au Mali.

Haïdara Aissata CISSE fait donc la fierté du Mali et depuis son élection, elle est célébrée. Elle a été reçue à Koulouba  par le Chef de l’Etat à son retour d’Afrique du sud. Bourem s’apprête à la célébrer. Une célébration qui se poursuivra au gré des futures victoires d’une militante qui n’a pas encore fini de lever le poing, celui du combat politique au Mali et en Afrique. Chatto continue de pousser les pions de la gloire. Elle est un éclairci dans ce temps gris du Sahel.

 

Nos baobabs Sahel honorable Chatto Cissé pousse pions gloire

Ibrahim MAIGA

Source: LE TEMPS DU SAHEL

Voir aussi

Un accrochage entre deux Titans et de coup de points à l’aire : il s’agit de Mama Lah et Dah Transit de son vrai nom Youssouf Konaté

Share this on WhatsApp  Quel choc! Hier nuit, dans les environs de 01 h dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *