Accueil Politique Dr Hamadoun Touré, candidat à l’élection présidentielle : « Je promets que...

Dr Hamadoun Touré, candidat à l’élection présidentielle : « Je promets que je n’irai pas me faire soigner à l’extérieur et mes enfants et petits-enfants feront leurs études au Mali… »

37
0
PARTAGER
Le Malien Hamadoun Touré, ancien secrétaire général de l'UIT, est en lice pour l'élection présidentielle de 2018. © PORNCHAI KITTIWONGSAKUL / AFP

 

C’est du moins une déclaration faite à notre micro par Dr Hamadoun Touré, candidat de l’Alliance Kayira à l’élection présidentielle de juillet prochain en marge de la conférence de presse que les signataires de la Conventions des Bâtisseurs ont animé le vendredi 8 juin dernier. Tout comme lui, d’autres signataires ont donné les raisons de leur adhésion à cette coalition. Lisez plutôt!

«Nous avons appelé cette convention les Bâtisseurs parce que nous voulons contribuer positivement au développement de notre pays. Nous ne sommes pas là pour critiquer qui que ce soit. Ce groupe est présent pour proposer des solutions aux problèmes des Maliens. C’est pourquoi, nous ne rentrons pas dans des débats de très bas niveau. Nous allons nous adresser aux Maliens et parler des questions essentielles qui sont la sécurité, l’éducation, la santé, la justice sociale et l’arrêt de la corruption dans ce pays. Nous allons travailler sur ces questions afin de développer ce pays et rendre la fierté aux Maliens. La gouvernance et la justice sociale seront le fondement de notre développement. C’est pourquoi, nous nous sommes réunis au sein de cette coalition. Je m’engage à éradiquer la corruption dans ce pays et je vous promets que je n’irai pas me faire soigner à l’extérieur du Mali et mes enfants et petits-enfants feront leurs études au Mali » , a promis Dr Hamadoun Touré. Le secrétaire général de la CODEM, s’est au nom de Housseyni Amion Guindo, membre de cette coalition, prononcé sur les raisons de son adhésion.

« Nous sommes là parce que quand on nous a dit que les Bâtisseurs étaient nés, nous ne pouvions qu’accourir tellement que nous avons soif d’hommes qui peuvent et qui doivent bâtir ce pays. Voilà pourquoi, nous n’avons pas hésité un instant. Notre place est du côté des Bâtisseurs. Nous avons été critiqués pour notre dernière démission. C’est une démission volontairement consentie, réfléchie et assumée. Nous l’assumons parce que nous pensons que quand il s’agit du Mali, de son honneur et de son avenir, nous ne pouvons pas prendre un morceau pour un sacrifice et dire que nous ne partons pas aux élections. Nous voulons aller avec nos frères Bâtisseurs, nous promettons de tout faire pour que la coalition des Bâtisseurs gagne », a déclaré Allassane Abba, secrétaire général de la Codem, au nom de Housseyni Amion Guindo.

L’ancien ministre Me Mountaga Tall qui est également membre de cette coalition s’est aussi prononcé.

« Nous venons d’horizons divers, nous avons des parcours différents mais nous avons un dénominateur commun : le Mali que nous voulons servir. C’est pour cette raison que nous avons pris des décisions majeures et importantes et que nous nous sommes mis ensemble pour rendre possible et inéluctable l’alternance et le changement au Mali. Après le rassemblement, nous avons décidé de renoncer si nécessaire à nos ambitions, à nos candidatures pour faire gagner le Mali d’abord », a indiqué Me Mountaga Tall. Modibo Sidibé, candidat du Nouveau Pole Politique (NPP) et membre de cette coalition ira dans le même sens.

« Nous avons toujours dit qu’il faut que les républicains, les patriotes, les démocrates, tous ceux qui ont plus d’ambitions que ce soit personnel ou pour le Mali, se rencontrent pour aider notre peuple à redresser la tête, à se reconstruire, à se rebâtir. Voilà un maître mot que les FARE et le NPP n’ont pas cessé d’avancer. Donc aujourd’hui, nous avons trouvé là des compagnons avec lesquels nous allons bâtir », a déclaré Modibo Sidibé. Moussa Sinko Coulibaly de la Plateforme pour le Changement abondera aussi dans le même sens.

«Nous nous sommes engagés aux côtés des Bâtisseurs pour qu’ensemble, nous puissions travailler, mettre en commun nos programmes d’activités et de gouvernance afin de transformer ce pays. Le chemin est encore long. Si nous travaillons ensemble dur, la victoire sera au bout de l’effort. Donnons-nous rendez-vous le soir du 29 juillet pour fêter notre victoire », a indiqué Moussa Sinko Coulibaly. Tout comme les autres candidats, Abdoulaye Diarra, représentant de Moussa Mara, candidat du parti Yèlèma a donné les raisons de son adhésion à la Convention des Bâtisseurs.

« Comme le nom de notre parti Yèlèma l’indique en bambara, le changement, ce n’est pas du changement de façade mais de système en profondeur. Nous nous engageons pour cela. Raison pour laquelle, depuis qu’il a été dit qu’un regroupement va être constitué dénommé  les Bâtisseurs, nous n’avons pas hésité un instant. Les engagements qui sont dans la charte sont les mêmes qui ont été évoqués par notre candidat Moussa Mara dans sa déclaration », a laissé entendre Abdoulaye Diarra, 1er  vice-président du parti Yèlèma.

Dr Hamadoun Touré, candidat à l’élection présidentielle : « Je promets que je n’irai pas me faire soigner à l’extérieur et mes enfants petits-enfants feront études Mali

Rassemblés par Moussa Sékou Diaby

Source: Tjikan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here