Afrique

Liberia: L’ancien ministre de la Défense de Charles Taylor devant la justice américaine

L’ancien ministre de la défense libérienne comparaît devant la justice américaine depuis ce Lundi 11 Juin 2018.

Selon RFI qui donne l’information, ‘’c’est un procès historique pour les libériens ‘’. Quels sont les chefs d’accusation ?

Charles Taylor Woewiyu est poursuivi pour avoir proféré des contre-vérités aux autorités américaines sur son passé. Aussi pour avoir commis des crimes atroces lors de la guerre civile des années 90, au Libéria.

« Monsieur Woewiyu est poursuivi pour fraude à l’immigration et parjure. En 2006, il avait demandé à se faire naturaliser, mais il n’avait pas mentionné qu’il avait fait partie d’un groupe rebelle qui voulait renverser un gouvernement par la force. C’est ça, l’ironie. Il est poursuivi pour fraude à l’immigration ! Bien sûr, les accusations relatives aux crimes de guerre sont utilisées pour prouver qu’il a menti aux autorités américaines. », explique Hassan Bility, président de l’ONG libérienne Global justice and research project à RFI.

Depuis le mois de mai 2014, Thomas est aux mains des autorités américaines. Il a été arrêté dans un aéroport du pays suite à des accusations d’usages frauduleuses pour obtenir la nationalité américaine.

Il sera seulement jugé pour les questions d’obtention de faux papiers. En ce qui concerne son rôle dans la guerre civile des années 90, seul le Libéria a le droit de juger l’accusé.

Alors qu’elle se trouvait aux États-Unis, pendant la première guerre civile libérienne, Jewel Howard, l’ex épouse de Taylor a rejeté toute responsabilité dans les crimes commis par son mari. En 2012, ce dernier fut condamné à 50 ans de prison.

Liberia ancien ministre Défense Charles Taylor devant justice américaine

Emeraude ASSAH

Source: Afrikmag

malizine
Malizine est un site d'information malien. Il est le premier portail à caractère 100% numérique à être en ligne au Mali. Pour plus d'informations, appelez-nous au 0022376473750.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *