Accueil Economie Ministère de l’Economie et des Finances : Confusion autour d’un rapport d’audit...

Ministère de l’Economie et des Finances : Confusion autour d’un rapport d’audit financier

4
0
PARTAGER

 

Confusion, frustration, remue-ménage. Tels sont les réactions suscitées par un rapport d’audit financier, en l’occurrence le rapport 2017 du Vérificateur Général portant sur une gestion antérieure (2013, 2014, 2015) à la Direction des Finances et du Matériel du Département de Docteur Boubou Cissé.  L’actuel Directeur  des Finances et du Matériel du Ministère de l’Economie et des Finances est-il blanc comme neige ?

Pour le moins irrévocable, même si l’administration est une continuité, l’actuel Directeur des Finances et du Matériel du stratégique Département de l’Economie et des Finances ne saurait endosser la responsabilité d’une gestion antérieure. Autrement dit, on ne paie pas pour ce que l’autre a fait. En effet, M. Boureima GUINDO (puisque c’est de lui qu’il s’agit) a été nommé par décret n°2017-0282/P-RM du 23 mars 2017 portant nomination de Directeurs des Finances et du Matériel et publié au journal officiel du 28 avril de la même année. Tandis que l’audit financier porte sur la période 2013, 2014, et 2015 comme indiqué par le Bureau du Vérificateur Général.

Un rapport qui a créé un véritable tollé au stratégique Département des Finances tant les acteurs d’aujourd’hui ne se retrouvent pas dans les données chiffrées. Une ardoise ancienne portant de malversations financières à mettre au compte plutôt des prédécesseurs de l’actuel DFM. L’arbre ne doit pas cacher la forêt. Le ministre Boubou Cissé est formel et ne saurait répondre de la gestion d’un Directeur des Finances et du Matériel.  Pour autant, l’actuel Directeur des Finances ne saurait lui aussi répondre d’une gestion peu reluisante dont il n’est pas l’auteur. Cela est d’autant plausible que la loi est claire. En effet, ayant hérité d’une gestion non catholique, Boureima GUINDO, Inspecteur des Finances a,  selon certaines indiscrétions, pris les affaires en main précisément le 31 mars 217. Et depuis, il tente d’instaurer les bonnes pratiques Alors que le rapport de vérification qui révèle plusieurs centaines de millions de nos francs porte sur la période 2013, 2014, 2015. Au moment des faits, toujours selon nos investigations, les finances étaient gérées entre 2012 et 2013 par Mady Baba Diakité qui a validé sa retraite. A sa suite, Souley BAH a pris la gestion en main de 2013 à 2015 avant d’être promu DAF dans un autre Département, et enfin Chaka  Bagayogo de 2015 à 2016, nommé plus tard DAF de la Fonction Publique. C’est après le dernier cité que l’actuel Directeur des Finances et du Matériel, Boureima GUINDO a commencé à officier es qualité de DAF suite à la vague de nominations des DAF en mars 2017. Comme pour dire que la gestion de l’actuel ministre de l’Economie et des Finances, via la Direction des Finances et du Matériel ne souffre d’aucune ambigüité. Quid de confusion ! Un coin de voile est en tout cas levé sur cette confusion qui sied dans l’opinion publique.

Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que Dr. Boubou Cissé et ses hommes  travaillent d’arrache-pied à imposer les bonnes pratiques en matière de gestion des fonds publics et au-delà booster l’économie de notre pays.  C’est le contraire qui peut surprendre, nous confie un Expert Comptable de la place.

Ministère Economie Finances Confusion autour rapport audit financier

Samakoro KONE

Source: Le Progrès 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here