Accueil / Insécurité / Cartes d’électeurs : Des difficultés d’acheminement dans plusieurs localités
Aeroport de Bamako, le 5 juin 2018. Le ministre malien de l'Administration territoriale Mohamed Ag Erlaf dévoile la nouvelle carte d'électeur biométrique qui sera utilisée pour la prochaine élection de juillet. © Michele CATTANI / AFP

Cartes d’électeurs : Des difficultés d’acheminement dans plusieurs localités

 

La distribution des cartes d’électeur pour l’élection présidentielle du 29 juillet prochain n’est pas encore effective sur toute l’étendue du territoire national. Le processus qui a débuté, le mercredi 20 juin dernier, rencontre d’énormes difficultés notamment au Nord et au Centre du pays. Ces zones sont confrontées à une insécurité et une absence des représentants de l’État dans certaines localités. Au Centre du Mali, confronté à l’insécurité, les cartes d’électeurs biométriques ne sont pas encore acheminées dans plusieurs localités, selon des sources locales. Parmi ces zones, Tenenkou et Youwarou. C’est le cas aussi à Kidal et d’autres localités du Nord. Par contre, à Tombouctou les cartes sont sur place. Six commissions ont été mises en place par la mairie pour distribuer plus de 29 mille cartes d’électeurs. Toujours dans le Nord, à Ansongo, la distribution de plus de 72.600 cartes d’électeurs a commencé selon des sources locales. Au sud, des insuffisances ont été enregistrées lors de la première journée de distribution à Koulikoro. Les listes d’émargement non disponibles ont été provisoirement remplacées par des registres. Le cercle de Koulikoro compte plus de 95 000 électeurs.

Fosses communes :

Les Etats-Unis demandent une enquêté crédible

Les Etats-Unis ont demandé, le jeudi 21 juin dernier, au Mali de mener une enquête « crédible et transparente » après la découverte de 25 corps dans trois fosses communes et la reconnaissance, par le gouvernement, de l’implication de « certains personnels » de l’armée. Dans un communiqué, la porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert, a exprimé sa « préoccupation au sujet du rôle des forces militaires maliennes dans la mort de 25 personnes, reconnu par le ministre de la Défense, Tiéna Coulibaly. « Nous soutenons la décision du ministre Coulibaly d’ouvrir immédiatement une enquête. Nous appelons le gouvernement du Mali à faire en sorte que l’enquête sur cet événement et sur d’autres graves accusations de violations des droits de l’Homme soit menée de manière crédible et transparente », a-t-elle ajouté, espérant que les auteurs répondent in fine de leurs actes… ».

Grand marché :

Des inquiétudes après un incendie 

Un incendie s’est déclaré, le jeudi 21 juin dernier,  au grand marché de Bamako. Les flammes ont été aperçues dans un immeuble situé derrière la place du Souvenir. Ce nouvel incendie a touché une dizaine de magasins partis en fumée. Aucune perte en vie humaine n’a été signalée, mais on estime à plusieurs millions de francs CFA les pertes matérielles. Selon les victimes, désemparées, le feu a consumé des marchandises. Les causes de ce drame restent encore inconnues. Cependant les inquiétudes demeurent. C’est  la troisième fois consécutive que le grand marché de Bamako prend feu.

UEMOA :

Le Mali collecte  55 milliards…

La Direction nationale du trésor et de la comptabilité publique de notre pays a collecté, le mercredi 20 juin dernier, 55 milliards F CFA (environ 82,500 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de son émission simultanée par adjudication ciblée d’obligations assimilables du trésor (OAT) à 3 et 5 ans.

L’émetteur qui recherchait 50 milliards F CFA, a reçu des soumissions d’un montant global de 64,620 milliards F CFA (1 F CFA équivaut à 0,0016 dollar).

Seuls trois pays sur le huit que compte le marché financier de l’UEMOA ont participé à l’émission : la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal. Le trésor public du Mali a finalement retenu globalement 55 milliards F CFA. Mais les montants retenus varient en fonction de la durée de l’OAT. Selon l’agence UMOA-Titres, le remboursement des titres se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 21 juin 2021. Le paiement des intérêts se fera par contre annuellement sur la base d’un taux d’intérêt de 6,15% dès la première année

Dialloubé :

Braquage en série

Recrudescence des attaques dans la région de Mopti. Trois véhicules de transport en partance pour Mopti ont été arrêtés, le mercredi 20 juin dernier,  par six hommes armés à Saba, localité située à 11 kilomètres de Dialloubé. Selon certains occupants des véhicules, les assaillants ont interrogé tous les passagers avant de fouiller leurs bagages. Les mêmes sources indiquent qu’un passager a été frappé et torturé. Depuis un mois, les véhicules de transport du Nord évitent le tronçon Youwarou, Dialloubé Saba et Seweri. Ils passent vers Niafunkė en traversant le fleuve pour aller à Sarre Feré afin de se rendre à Mopti.

Koro :

Échanges de tirs entre chasseurs et présumés djihadistes

Échanges de tirs, jeudi 21 juin dernier, entre de présumés djihadistes et des chasseurs à Dangatené, dans la commune de Bondo, cercle de Koro. Selon des sources locales, le bilan serait de 3 morts du côté des chasseurs. La situation serait calme dans la ville.

Tessit :

Le HCR offre de l’aliment bétail

Environ 200 ménages d’éleveurs démunis ont reçu, le jeudi 21 juin 2018, un don composé d’aliment bétail. Cet appui du CICR devrait permettre aux éleveurs de la commune de faire face à la sécheresse. Les bénéficiaires de la première phase ne sont pas concernés par cette distribution. Les autorités communales ont remercié le CICR pour ce geste et ont souhaité que cette action s’étende aux autres éleveurs de la commune non bénéficiaires.

Tessit :

Flambée du prix…

Le prix de l’oignon a connu une augmentation ces derniers jours. Le kilogramme qui était vendu à 250 F CFA varie de nos jours entre 400 et 500 F CFA. En plus de cela, il est très difficile de l’avoir en dehors des jours de foire. Selon les vendeurs d’oignon, c’est la rareté de ce produit à Ansongo où le kilo est cédé à 325 F CFA qui est la cause de cette hausse. Certains producteurs stockent leurs productions afin d’augmenter le prix plus tard, expliquent les vendeurs.

Taoudenit :

Action contre la faim lance un nouveau projet

L’ONG Action contre la faim vient de lancer un nouveau projet dénommé « Réponse intégrée aux crises nutritionnelles humanitaires ». Le programme concerne 9 centres de santé communautaires dans le cercle de Tombouctou et 2 du cercle de Taoudenit pour une durée de 12 mois. Il est financé par l’Agence suédoise de développement international à hauteur de plus de 423 millions de F CFA.

Douentza :

La Minusma victime de vol…

Des équipements du nouveau siège de la Minusma ont été volés, le  vendredi 22 juin dernier.  Il s’agit, entre autres, des climatiseurs, des tôles, des chaises et des portails de bâtiment. Selon Talatou Maiga, chef chargé des travaux publics de la Minusma, des enquêtes sont en cours pour retrouver les auteurs.

Cartes électeurs difficultés acheminement plusieurs localités

La Rédaction 

Source: L’Aube

Voir aussi

Intégration au mécanisme opérationnel de coordination: Une menace sur la tenue des élections

Share this on WhatsApp  Pour réclamer leur intégration dans le processus du Mécanisme Opérationnel de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *