Accueil Faits-divers Après avoir poignardé à mort son ami pour 200FCFA : Youssouf Coulibaly...

Après avoir poignardé à mort son ami pour 200FCFA : Youssouf Coulibaly arrêté par la police

7
0
PARTAGER

 

Les éléments du capitaine Youssouf Coulibaly, chef de la brigade de recherches du commissariat de police du 3ème arrondissement ont cueilli à froid, lundi 25 juin, Youssouf Coulibaly dit « Rougeo». L’homme a ne pas confondre avec son homonyme capitaine, a occasionné la mort d’un de ses compagnons par coups de poignard au champ hippique de Bamako, depuis novembre 2016.

Mendiant, Youssouf Coulibaly, âgé de 19 ans, a tué un de ses compagnons en nombre 2016. Près de deux ans après, il a été arrêté par la police. Soupçonné d’être un pickpoket,  devant des boites de nuit à Bamako, le jeune homme nie cela. Mais dans son audition à la police, il a reconnu avoir tué un ses amis surnomé «Le vieux».

Aveu. «Nous nous promenions nuitamment devant la bibliothèque «IBIZA Night Club» et alentours à la recherche de nos pitances quotidiennes. A cet endroit, nous avons fait connaissance de beaucoup de stars qui nous donnaient de l’argent. Après la mendicité, nous nous sommes rendus au Champ Hippique de Bamako pour partager la somme gagnée à part égale” révèle Youssouf Coulibaly. Cette nuit du 3 novembre 2018, Youssouf et ses compagnons avaient gagné rélativement beaucoup d’argent mais le partage du butin tourne mal.  “Nous avons partagé l’argent. Il restait 200F CFA.  Le vieux, moi et un autre compagnon, nous étions trois. Puisque je n’avais pas de jetons, j’ai demandé au deux autres que je leur donnerais les 100 F CFA ultérieurement», revèle Youssouf Coulibaly, le présumé coupable.

«Le vieux n’a pas accepté ma proposition. Lorsque j’ai insisté, il a enlevé un couteau de sa poche et il a tenté de me poignarder. Une altercation a ainsi éclaté entre nous. Il a tenté de me poignarder. J’ai secoué son bras et le couteau est tombé. J’ai pris cette arme et je l’ai plantée dans son corps. Il s’est levé pour prendre la fuite. Le sang coulait abondamment sur son corps. A quelques mètres de moi, le Vieux est retombé et il a rendu l’âme», confesse le jeune mendiant à la police.

À l’époque selon la police, la victime surnommée ‘’Le Vieux’’ avait 16ans.

Après son forfait, le présumé mertrier est allé à Ségou pour trouver refuse dans un centre d’accueil où il a appris la couture. Mais pas pour longtemps.

«Puisque j’ai la nostalgie de Bamako, je n’ai pas pu rester à Ségou. Je suis revenu à Bamako pour entreprendre la même pratique, la mendicité. Dans la nuit du 23 juin 2018 vers une heure du matin,  je me promenais devant la discothèque « IBIZA ». J’ai été surpris par les éléments du Commissariat de Police du 3ème Arrondissement qui m’ont interpellé pour me conduire à leur service pour meurtre», a-t-il laissé entendre.

À la suite de son interrogatoire, Il a reconnu finalement que lors de l’altercation lui opposant au nommé « Le Vieux » que c’est lui même qui a enlevé le couteau de sa poche pour poignarder ce dernier qui d’après lui était plus costaud que lui.

« Le Vieux  était plus fort que moi. Lorsque je suis tombé à même le sol, il s’est jeté sur moi. Alors pour me défendre, j’ai enlevé le couteau de ma poche avec lequel je lui ai poignardé»a-t-il reconnu

Après avoir poignardé mort ami 200FCFA Youssouf Coulibaly arrêté police

Moussa Sékou Diaby

Source: Tjikan 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here