Accueil / Politique / Dans la perspective électorale du 29 juillet : Les Ministres et les Directeurs nationaux contraints de déclarer leurs patrimoines
Soumeylou Boubeye Maiga: premier ministre

Dans la perspective électorale du 29 juillet : Les Ministres et les Directeurs nationaux contraints de déclarer leurs patrimoines

 

Dans la perspective du prochain scrutin présidentiel, prévu pour le 29 juin  2018, le Chef du Gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga,  instruit tous les ministres, Directeurs nationaux, Gouverneurs de Régions, Préfets et Sous-préfets de Cercles de déclarer  obligatoirement leurs patrimoines.

 C’est connu, le premier tour de l’élection présidentielle est fixé au 29 juin prochain. Dans cette optique, le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga oblige tous les Gouvernants de procéder à la déclaration de leurs biens. Selon une source spécialisée, le PM multiplie les actions pour séduire l’électorat. En effet, à travers une lettre circulaire signée, le mardi 12 juin 2018, à l‘adresse de tous les Ministres de la République, le PM Soumeylou Boubèye Maïga leur instruit à déclarer leurs patrimoines, au plus tard le 1er juillet 2018. C’est idem aux Chefs de services nationaux, Directeurs Généraux et leurs Adjoints, aux Gouverneurs de Régions et Préfets. Cette décision, selon des sources concordantes, s’inscrit dans le cadre des campagnes électorales en faveur du Président IBK, candidat à sa propre succession. Donc, le but initial  est de mieux sensibiliser l’opinion publique nationale en cette période de campagnes électorales en s’illustrant dans  sa lutte contre la corruption. Pour atteindre les objectifs visés, il est envisagé d’organiser occasionnellement des cérémonies grandioses pour agrémenter les campagnes  électorales pour magnifier la décision du PM, Soumeylou Boubèye Maïga, auprès de l’électorat potentiel.

perspective électorale 29 juillet Ministres Directeurs nationaux contraints déclarer patrimoines

Amaye Maki

Source: Le Point 

Voir aussi

Mali : la présidentielle agitée par les accusations de fichier électoral parallèle

Share this on WhatsApp  Au Mali, à quelques jours de l’élection présidentielle, la polémique continue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *