Accueil Politique Soumaïla Cissé propose un «pacte de confiance» aux maliens

Soumaïla Cissé propose un «pacte de confiance» aux maliens

14
0
PARTAGER

 

Le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, a présenté, lundi dernier, ses propositions pour «réparer un pays abîmé», avec des mesures rigoureuses et des chantiers de réforme qui devront nettement améliorer les conditions de vie et de travail des Maliens. Le coût estimatif de son programme est de 7.310,1 milliards de FCFA, soit 82,4% du PIB de 2017.

C’est dans une salle de l’hôtel de l’Amitié que le candidat de l’URD et de la Plateforme d’alliance «Ensemble, Restaurons l’espoir» a esquissé ces propositions attendues par les électeurs. C’était en présence des membres de sa direction de campagne, ainsi que de nombreux militants.

La vision de Soumaïla Cissé repose sur cinq poutres. La première est la restauration de la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’Etat. Une ambition de taille, inspirée sans doute par le contexte dans lequel intervient cette bataille électorale. Le pays fait, en effet, face à une crise qui menace son existence et éprouve son peuple. «Il faut sauver le Mali», a lancé Soumaïla Cissé qui a estimé que l’action du prochain gouvernement devra être consacrée à la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire malien, et ce dans une démarche inclusive et de dialogue avec la population.

Pour y arriver, M. Cissé a identifié des mesures prioritaires, au nombre desquelles la modernisation et la remobilisation des forces armées et de sécurité à travers notamment la création de brigades d’intervention rapide (BIR), l’augmentation du budget de l’armée et l’accélération de la réforme du secteur de la sécurité. Sur le même chapitre, son programme prévoit le redéploiement de l’Etat sur l’ensemble du territoire, la création de nouvelles régions et le transfert effectif des ressources aux collectivités territoriales.

Il ne suffira pas de restaurer la paix, il faut aussi instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens, le tissu social ayant été sérieusement endommagé notamment par les conflits inter et/ou intracommunautaires. Sur ce sujet (2è pilier de son programme), la vision de Soumaïla Cissé vise notamment à faire disparaitre les ferments de division, en renouant avec la tradition malienne qui repose sur l’échange et le partage. Le troisième axe : « Mettre l’Etat au service des populations», est d’autant plus important que les conditions de vie de nos populations « restent encore très en deçà des objectifs d’un développement économique et social de nature à vaincre la pauvreté».

Soumaïla Cissé veut aussi donner aux jeunes et aux femmes toute la place qui leur est due dans la société (4ème pilier). Ainsi, entend-t-il ériger le Conseil national des jeunes en un organe consultatif pour toute décision importante à caractère réglementaire ou législatif relative à la jeunesse.

En outre, un fonds sera mis en place pour permettre aux jeunes de développer des activités et un quota de 20% leur sera réservé à l’Assemblée nationale. Aux femmes, Soumaïla Cissé promet le respect et l’application de la loi sur le genre. Il veillera également à leur accès équitable aux ressources nationales, notamment le crédit, pour développer des activités génératrices de revenus.

Enfin, le candidat de l’URD ambitionne de construire une économie performante et solidaire. Ce cinquième pilier, a-t-il soutenu, est essentiel pour conduire le Mali vers l’émergence.

Soumaïla Cissé propose pacte confiance maliens

Issa DEMBÉLÉ

Source: L’Essor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here