Accueil A l'instant 3 REPORTERS « SOLDATS » AU COMPTE DE SOUMAÏLA AU MALI : Des mercenaires?

3 REPORTERS « SOLDATS » AU COMPTE DE SOUMAÏLA AU MALI : Des mercenaires?

203
0
PARTAGER
Soumaila Cissé

 

Trois reporters soldats serbes travaillant pour Soumaïla Cissé ont été renvoyés dans leur pays. Beaucoup se demandent déjà si le Chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé ne prépare-t-il déjà une crise post-électorale au Mali.

 Selon le journal hebdomadaire Jeune Afrique, trois reporters serbes chargés de réaliser des vidéos de campagne pour le candidat Soumaïla Cissé ont été identifiés par les services de renseignements comme étant d’anciens soldats. C’était le  29 juin 2018.

Les trois travailleurs : Miksa Andelkovic, Rasko Miljkovic et Igor Turcinovic, du candidat Soumaïla Cissé se sont présentés comme cameraman, réalisateur et technicien, une fois atterris à l’aéroport de Bamako afin de lui réaliser des vidéos de campagne.

À leur arrivée, précise le journal hebdomadaire, nos trois missionnaires douteux ont été cueillis, telles une mangue, par les services de renseignements maliens, qui les ont placés dans un lieu tenu secret, avant de les identifier comme étant, d’anciens soldats. Ils seront libérés une semaine plus tard.

Cette information enflamme la toile et beaucoup se demande pour quels motifs Soumaïla Cissé, de surcroit un candidat à l’élection présidentielle de 29 juillet prochain a sollicité le service d’anciens soldats d’un pays dangereux comme la Serbie ? Alors que des civils sont capables de faire le job.

De là, il se susurre que ces trois anciens soldats cueillis par les services de renseignements maliens seraient recrutés pour de sale besogne au lendemain de l’élection présidentielle. Une fois que les urnes sortent le Président IBK vainqueur.

Probablement, ce serait un projet de déstabilisation en cours d’orchestration contre le Mali que les services maliens ont déjoués.

Ces arrestations confirment l’une des Unes du journal qui titrait : « Moi ou le chaos ».

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here