Accueil A la Une de l'Actu Choguel Kokala Maïga  et la politique: De diversion en diversion

Choguel Kokala Maïga  et la politique: De diversion en diversion

51
0
PARTAGER

 

Rancunier contre le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, pour avoir été débarqué du Gouvernement, l’ancien Ministre Choguel Kokala Maïga trouve dans la candidature des anciens Ministres d’IBK  » le premier signe de malaise’’. Les internautes n’ont pas tardé à recadrer cet assoiffé du pouvoir.

 

Sur Africa 24, l’ancien Ministre de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Choguel Kokala Maïga sur Africa 24 a déclaré : « Le premier signe de malaise est le fait que 6 à 7 anciens Ministres sont candidats contre un Président qui veut faire un 2e mandat « . «Une déclaration vide et de non avenue», estiment les internautes qui ne voient en ces candidatures des anciens Ministres de IBK contre lui qu’une simple expression d’ingratitude d’une race d’assoiffés du pouvoir en profond malaise social.

Malik Amadou Sangho : «Cela montre à quel point le cadre malien est assoiffé de poste, sinon même ceux qui n’ont pas pu gérer une crise dans un Département ministériel veulent être Président d’un pays en crise qui est le nôtre. Donc, l’explication c’est la soif du pouvoir ».

En revanche, Ibrahima Maïga déclare sur son mur: « Je ne vois pas cela comme un problème, que des Ministres soient des candidats. Les Ministres en question sont aussi des Hommes politiques. En venant dans le Gouvernement, ils ont leurs calculs politiques et leurs agendas aussi. Pour moi, c’est tout à fait normal qu’ils soient candidats, sinon une décision contraire à cela voudra dire qu’ils sont des chercheurs de postes de Ministre.

Dans ce cas, ils ne doivent pas être des Leaders politiques. L’information était s’ils avaient refusé d’être candidats. Comme sous ATT, nous avons vu des Chefs de partis qui ont refusé d’être candidats bien qu’il y avait un malaise dans le pays ».

Choguel Kokala Maïga politique diversion diversion

D.C.A

Source: Le Soft

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here