Accueil Sports 8ème édition de la coupe du Mali de football : Le Stade...

8ème édition de la coupe du Mali de football : Le Stade Malien de Bamako remporte son 20ème trophée

146
0
PARTAGER
Le Stade malien de Bamako

Le Comité de normalisation du football malien a organisé, le dimanche 23 septembre dernier, au Stade omnisport Modibo Kéita, la 58ème édition de la coupe du Mali de football. A l’issue de ce derby bamakois, le Stade malien de Bamako a difficilement battu son éternel rival, le Djoliba AC, par le score de 2-1. Le but de la victoire a été marqué dans les arrêts de jeu par Moussa Koné sur penalty. Du coup, le Stade malien empoche désormais son 20ème trophée de coupe du Mali.

Cette finale de la 58ème édition de la coupe du Mali du football a tenu toutes ses promesses car les deux formations ont produit du beau football, malgré qu’il une grande tension entre les supporters des deux formations. Ce qui a failli gâter la fête.Les deux équipes ont entamé la rencontre avec beaucoup de détermination et de combativité dans leur jeu. Après plusieurs tentatives devant le but du Djoliba AC, le Stade Malien de Bamako ouvre le score à la 30ème minute de jeu, grâce à Moussa Koné. A quelques minutes de la fin de la première période, les Rouges de Bamako (Djoliba AC) ont pu revenir au score grâce à leur attaquant vedette, Mohamed N. Cissé, sur pénalty. C’est sur ce score d’un but partout que l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

A la reprise, les poulains de Fanyeri Diarra se sont vite procuré quelques occasions de but sans en concrétiser une seule. A la 57ème minute de jeu, le nouveau rentrant du Djoliba AC, David Ekwa, élimine Oumar Koné sur le flanc droit, avant de réaliser un beau centre à destination de Mohamed N. Cissé qui déclenche une longue frappe repoussée par Djigui Diarra, le gardien stadiste bien en forme.

La rencontre a basculé dans les arrêts de jeu, lorsque l’attaquant du Stade malien de Bamako, Moussa Coulibaly, marque le but de la victoire pour son équipe sur pénalty, suite à une faute du défenseur central du Djoliba AC, Youssouf Traoré, sur Sadio Kanouté.

Avec cette victoire, le Stade malien de Bamako passe devant son éternel rival, le Djoliba AC, devenant du coup le nouveau recordman de la coupe du Mali, avec 20 trophées. Par la même occasion, les stadistes offrent à leur entraineur, Nouhoum Diané, le premier trophée de la coupe du Mali de sa carrière.

Ce 20ème trophée de la coupe du Mali est très important pour les joueurs du Stade malien de Bamako car cela leur permet d’avoir leur ticket qualificatif pour la prochaine Ligue des champions africaine de football. Quant aux Djolibistes, ils se contenteront de la Coupe de la Confédération Africaine de football (CAF), puisque le Mali n’a plus quatre places, mais deux places seulement dans les compétitions africaines des club.

Mahamadou TRAORE

 

Nouhoum Diané, entraineur du Stade malien de Bamako :

“Cette coupe est assez spéciale pour moi”

Arrivé sur le banc du Stade Malien de Bamako en avril dernier en lieu et place de Sékou Seck Alias Bako, le technicien Nouhoum Diané a réussi son pari d’offrir aux Blancs de Bamako le trophée de la 58e édition de la Coupe nationale. L’unique récompense en jeu cette saison. Un trophée qui permet au Stade Malien de Bamako d’épingler sa 20e étoile dans cette compétition devant son éternel rival, le Djoliba AC, avec lequel il était en parfaite égalité (19 trophées chacun) avant cette finale. Après ce sacre, le coach Diané a bien voulu nous accorder un entretien sur son tout premier trophée dans cette compétition, après environ 15 ans de carrière d’entraineur.

Aujourd’hui-Mali : Bonjour coach, vous avez offert au Stade Malien de Bamako sa 20e couronne de Coupe nationale, alors quels sont vos sentiments d’avoir remporté cette finale aux multiples enjeux ?

Nouhoum Diané : Un sentiment de fierté d’avoir remporté ce trophée. C’était un challenge qu’il fallait relever et c’est désormais chose faite. De façon globale, je dirais que je suis très heureux, surtout que c’est ma première coupe du Mali après 15 ans de carrière. Il y a eu de très grands entraineurs dans l’histoire du football malien qui n’ont jamais eu la chance de remporter cette coupe. C’est un titre assez spécial pour moi et je suis vraiment heureux d’avoir écrit mon nom dans les annales de la Coupe du Mali en tant qu’entraineur, surtout avec le Stade Malien qui est l’un des plus grands clubs du pays.

Quelle a été la clé de ce succès, selon vous ?

Vous savez, il y avait énormément de choses qu’il fallait prendre en compte. Déjà c’était le Djoliba AC, l’équipe rivale en face contre laquelle il fallait vraiment sortir vainqueur. En plus, les deux équipes avaient chacun 19 trophées donc c’était très important que le Stade gagne pour prendre tout seul la tête de ce classement. L’une des sources de motivation dans cette finale était l’obtention de place en Ligue des Champions. Avant la rencontre, j’ai dit aux joueurs qu’il fallait vraiment qu’on gagne cette rencontre non seulement pour nous-mêmes, mais pour les supporters et toute la grande famille du Stade Malien de Bamako.

Quelle analyse pouvez-vous faire de cette finale face au Djoliba ?

C’était un match très difficile pour nous, vu que le Stade Malien n’avait pratiquement pas de compétition cette saison car très tôt éliminé des coupes africaines, contrairement au Djoliba qui était beaucoup plus compétitif. Il fallait gérer le match avec beaucoup d’intelligence, surtout sur le plan tactique. Nous avons eu des difficultés au cours de la rencontre, mais par moment on avait la maitrise du ballon. Il était important pour nous de trouver l’équilibre entre la défense et l’attaque pour faire le jeu et atteindre l’objectif.

A qui dédiez-vous ce trophée ?

D’abord, je tiens sincèrement à remercier toutes les personnes qui ont contribué à l’atteinte de cet objectif. Cette coupe, ma première en coupe du Mali, je la dédie à ma mère qui occupe une place importante dans ma vie et aussi à ma femme qui est toujours présente à mes côtés, même dans les moments les plus difficiles.

Après ce sacre, souhaiteriez-vous continuer avec les Blancs de Bamako ?

Avec cette finale, j’arrivais à terme de mon contrat avec le Stade Malien de Bamako. Pour le moment, je suis un entraineur libre de tout contrat. Mais j’ai eu des rencontres avec les dirigeants du Stade Malien et nous sommes toujours en discussions. On verra bien ce que ça va donner. Mais il y a aussi certains clubs de Bamako qui m’ont approché, mais on verra bien.

Réalisé par Youssouf Koné

Oumar Daff, 2e vice-président du Stade Malien de Bamako : “Cette coup était un objectif pour nous cette année”

“Je remercie le bon Dieu pour ce sacre. Je suis vraiment heureux. Cette coupe était un objectif pour nous cette année. Depuis le départ j’ai demandé aux supporters d’avoir confiance aux joueurs et aux dirigeants du club. On peut avoir un début difficile, mais le plus important c’est ce que nous obtenions à la fin. Nous avons bien préparé cette compétition depuis le début notamment en recrutant l’entraineur Nouhoum Diané. Je remercie sincèrement les supporters qui ont été d’un grand apport pour cette victoire finale. Le Stade est un grand club, il suffit juste de s’unir autour d’un objectif pour l’atteindre. Je dédie ce trophée à toute famille stadiste “.

Ousmane Diakité “Maraka”, président des supporters : “Nous allons savourer ce succès et nous tourner vers la prochaine saison”

“C’est un sentiment de fierté et satisfaction pour tout le Stade Malien de Bamako notamment les supporters. Remporter une coupe de cette ampleur est un grand honneur pour nous. Après l’élimination du Stade Malien en ligue des champions, cette compétition était notre principal objectif, les supporters ont donné des signes de découragement et nous les premiers responsables des supporters, nous devrions tout faire pour remobiliser nos troupes pour la coupe du Mali. Pour ce faire, nous avons tapé à la porte de chacun des 23 comités du Stade Malien de Bamako, pour une nouvelle remobilisation au tour de l’équipe. Quand  l’équipe a su vraiment qu’elle avait le soutien de l’ensemble de ses supporters, nous avons cru que nous pouvions remporter cette coupe et voilà que c’est chose faite. Maintenant nous allons savourer ce succès et nous tourner vers la prochaine saison, notamment la Ligue des Champions qui reste toujours l’un des objectifs principaux du Stade Malien de Bamako ”                                    Réalisés par Youssouf Koné

 

 

Djigui Diarra : ” Nous allons tout faire cette saison pour atteindre la phase de poules

de la Ligue des champions “

«Je suis très heureux pour ce titre.  En plus, c’est le tout premier trophée de coupe du Mali de ma carrière. On croyait vraiment à cette victoire et Dieu merci nous sommes sortis vainqueurs face à notre grand rival, le Djoliba, un très grand club. Nous avons eu beaucoup de difficultés dans la cette finale, mais on a profité de certaines erreurs qu’ils ont commisses pour tourner l’avantage en notre faveur. C’était un derby et le Djoliba a de très bons joueurs, mais l’essentiel était de remporter cette coupe qui nous permet non seulement d’être le recordman de la compétition (20 titres contre 19 pour le Djoliba), mais aussi de nous qualifier pour la Ligue africaine des champions. Une compétition qui reste chaque année un objectif prioritaire pour le Stade Malien de Bamako. Nous allons tout faire cette saison pour atteindre la phase de poules de cette compétition continentale afin de donner satisfaction non seulement à nos supporters, mais aussi à nos dirigeants. Je dédie cette coupe à mes parents et aussi à tous les supporters du Stade Malien de Bamako qui sont toujours présents pour nous ”

8ème édition coupe Mali football Stade Malien Bamako remporte 20ème trophée

Source: Aujourd’hui-Mali

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here