Accueil Politique Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) : Soumaïla Cissé et...

Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) : Soumaïla Cissé et compagnons en rang serré

415
0
PARTAGER
Soumaila Cisse

Le chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaïla Cissé, accompagné d’autres leaders politiques, a donné une nouvelle orientation à son combat politique qui est la sauvegarde de la démocratie, le samedi 06 octobre dernier, devant le QG de la Plateforme ‘’Ensemble restaurons l’espoir’’, désormais le siège du FSD.

On pouvait remarquer aussi la présence des chefs de partis politiques dont Tiébilé Dramé, Mohamed Ali Bathily, Choguel Kokalla Maiga ; des leaders d’associations, notamment Oumar Aladji Touré de Kaoural Renouveau, Ibrahima Kébé du mouvement Mali Kanu, ont participé à la cérémonie de lancement du mouvement qui se fixe comme objectif stratégique de rassembler les forces vives des partis et mouvements politiques, des syndicats et organisations populaires et celles de la diaspora, des personnalités et leaders d’opinion, ainsi que des activistes pour sauvegarder la démocratie contre les dérives du régime en place.

Prenant la parole, Tiébilé Dramé, président du PARENA, a félicité tous les membres du nouveau Front pour la Sauvegarde de la Démocratie. Il a aussi tenu à préciser que la mission du directoire de campagne a pris fin et que le siège de ce front abritera le QG de campagne de Soumaïla Cissé dont il est le premier responsable.

A ces dires, « Notre combat n’a pas fini ; il est loin de se terminer. Nous allons continuer jusqu’à ce IBK restitue le vote des Maliens », a renchéri M. Dramé.

Quand à Soumaïla Cissé, il considère que la démocratie malienne est piratée et manipulée par un régime dont la légitimité est plus que jamais contestée, tant au pays qu’à l’extérieur et cela depuis bientôt deux mois.

Selon lui : « Notre Mali ne sera plus notre Mali si nous courbons l’échine devant la loi taillée sur mesure pour et par une minorité prédatrice », a-t-il dit.

Il faut dire qu’avec la création de ce nouveau front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), qui promet de donner du grain à moudre au régime, on constate une détermination du camp de Soumi et compagnons.

Le président des Associations pour le Mali (APM), Mohamed Ali Bathily, n’a pas tourné en rond. Il persiste et signe que le régime IBK est illégitime. Pour lui, Il n’y a aucune raison de respecter une institution qui fonctionne en violation des lois.

« Comme nous l’avions annoncé il y a longtemps, nous allons à la désobéissance civile comme ça », a-t-il déclaré sous un tonnerre d’applaudissements.

Front sauvegarde démocratie FSD Soumaïla Cissé compagnons rang serré

 M.S

Source: Le Soft

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here