Accueil Société Retard dans l’attribution des logements sociaux: Silence, on vole les portes et...

Retard dans l’attribution des logements sociaux: Silence, on vole les portes et fenêtres

381
0
PARTAGER
les logements sociaux de tabacoro

Le retard d’attribution des logements sociaux arrange les petits voleurs. Déjà, plusieurs portes et fenêtres sont volées à N’Tabacoro et même à Kati. Les postulants bénéficiaires vont devoir reprendre le travail.

Lancé le 10 mai 2018, le dépôt des dossiers pour les logements sociaux a été clôturé depuis juin. Plus de 5 mois après, la liste des nouveaux bénéficiaires n’est toujours pas officielle. Des sources affirment, même, une certaine corruption et marchandage au sein de la commission en charge de l’attribution des logements sociaux.

En attendant la publication de la liste des bénéficiaires, il nous est revenu que plusieurs portes et fenêtres des nouveaux bâtiments sont volées à N’tabacoro et Kati. Cette situation inquiète plus d’un au sein de l’opinion nationale qui pense que l’attribution va encore durer.

«Je pensais que l’attribution des logements sociaux allait être fait avant la rentrée des classes pour tenir compte du transfert des écoliers. Depuis plus de 5 mois, on attend,  espérant être parmi les bénéficiaires », affirme un enseignant en Commune V de Bamako.

C’est la première fois que l’attribution dure, aussi longtemps, après le dépôt des dossiers, estime un autre qui s’interroge sur les réelles motivations du gouvernement sur les logements dont les travaux sont finis.

Par ailleurs, d’autres sources avancent, même que, les postulants doivent toujours attendre, parce que les entreprises qui ont construit les bâtiments n’ont pas encore bénéficié le remboursement de leurs fonds investis dans les travaux auprès de l’Etat.

Pour les quelques 3 mille logements sociaux à N’tabacoro et Kati, il y a eu plus de 26.000 postulants dont les frais des dossiers s’élèvent à plus de 130 millions FCFA. C’est dire que la commission nationale en charge de l’attribution des logements sociaux est devenue une véritable boite qui encaisse plus d’argent qu’elle en donne de logements aux demandeurs.

Pour ce qui est de la publication de la liste des bénéficiaires, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha Sidibé est attendu fermement par les postulants qui souhaitent qu’il joue, tout de même, la carte de la transparence.

Retard d’attribution logements sociaux Silence vole portes fenêtres

Habi Sankoré

Source: Le Soft

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here