Accueil Politique Meeting du front pour la sauvegarde de la démocratie : ” La...

Meeting du front pour la sauvegarde de la démocratie : ” La panique inonde Koulouba… ” dixit Soumaïla Cissé

98
0
PARTAGER

Le Mali traverse une situation caractérisée par de grognes sociales. Des magistrats aux écoles privées en passant par l’AEEM jusqu’aux commerçants, beaucoup de Maliens se plaignent déjà de la gestion du nouveau régime contesté. A ce titre, Soumaïla Cissé affirme que Koulouba est paniqué. Cette déclaration a été faite lors du premier meeting du FSD tenu le dimanche 28 Octobre au palais de la Culture Amadou Hampaté Bah.

            ” Le pays vit dans l’incertitude totale. Des centaines de centres de santé sont fermés. Des milliers de Maliens sont privés des premiers soins. Le prix du carburant continue de flamber. Les caisses de l’Etat sont vides. Même les agents de la présidence sont privés de leurs tickets d’essence”, a laissé entendre le Chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé.

En effet, face à des centaines de personnes au Palis de la Culture et soutenu par des dizaines de leaders du FSD, il ajoute que la panique inonde Koulouba. Si pour lui c’est la panique, pour le représentant des religieux, c’est l’indifférence. Ainsi, ce dernier représentant le Chérif de Nioro et de MahamoudDicko dira que d’abord qu’IBK n’est pas le Président de la République du Mali. Avant de poursuivre que celui-ci fait semblant comme si tout allait bien alors que la grève illimitée des magistrats continue son bonhomme de chemin.

A tous ces problèmes s’ajoute le nouveau projet de découpage administratif. Ce projet a suscité de nombreuses réactions défavorables. Ce projet est soupçonné de planifier la partition du pays, de favoriser les communautés nomades aux communautés sédentaires du nord. L’une des personnalités les plus farouches à ce projet est Dr ChoguelKokallaMaïga. Pour lui, la résistance est un devoir pour les Maliens face à ce projet. Car, se justifie-t-il, il est destiné à opposer les communautés du nord de notre pays. Concernant ce projet, le président de l’URD s’exprime en ces termes : “ Je tiens solennellement à dire aux tenants illégitimes du pouvoir et à la communauté internationale que le projet de découpage qu’ils tiennent en main est une bombe à fragmentation qui va dévaster et détruire à jamais notre pays. Il n’a fait l’objet d’aucune consultation ni de la société civile, ni de la classe politique ni les principaux intéressés encore moins les mécanismes traditionnels incluant les chefs de village et les chefs de Tribu dépositaires des pouvoirs ancestraux. Ce découpage n’a rien à voir avec l’accord d’Alger “.

Face à tout cela, Me Mohamed Ali Bathily soutient qu’il est temps de passer à l’acte en cessant les grands discours. Selon lui, c’est la désobéissance civile qui est la solution. Et cette idée est approuvée par Ras bath que le CDR, dans le cadre de sa stratégie ” n’gounoumou n’gounoumou ” va identifier le domicile de tous les ministres ainsi que le domicile de tous les députés.

Meeting front sauvegarde démocratie panique inonde Koulouba dixit Soumaïla Cissé

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here