Accueil Nord du Mali Ménaka : Evaluation des projets d’appui à la résilience économique et à...

Ménaka : Evaluation des projets d’appui à la résilience économique et à la cohésion sociale des populations du Nord du Mali

29
0
PARTAGER
La ville de Ménaka dans le nord du Mali (VOA/Kassim Traoré).

Du 29 octobre au 2 novembre 2018, une mission conjointe de la MINUSMA et du Programme Alimentaire Mondial (PAM) portant sur l’évaluation des projets d’appui à la résilience économique et à la cohésion sociale des populations du Nord du Mali, s’est rendue dans la commune de Ménaka. Ces projets, financés par le fonds fiduciaire de la MINUSMA, concernent le périmètre maraîcher et la fixation des dunes de sable de Ménaka. Ces deux projets existent également à Inegar et Tabangout pour un coût global de plus de 149 millions de francs CFA dont près de 90 millions vont servir aux 8 789 bénéficiaires pour démarrer les projets.

La délégation était composée de représentants de la MINUSMA, du PAM et de l’ONG Association des Amis pour le développement Intégré du Sahel (AADIS), laquelle est le partenaire d’exécution des projets. Elle s’est rendue au périmètre maraîcher de deux hectares, géré par l’association NAAFA. Cette association est composée de 25 membres et produit, entre autres aliments, de la tomate, de la salade ou encore des oignons et du piment. Depuis le démarrage du projet en juillet, la forte pluviométrie a provoqué l’inondation de tout le périmètre maraîcher. « Nous avons connu beaucoup de pluie en cette saison et personne ne pouvait rien faire de son périmètre maraîcher. Il y a quelques jours que l’eau s’est retirée et c’est pour cela que nous avons terminé la clôture et commencé à planter les pépinières de salade et de tomate. Nous comptons travailler très dur pour rattraper le temps perdu, afin de pouvoir subvenir à nos besoins », a expliqué Mme Ramatou Moussa, Présidente de l’Association NAAFA de Ménaka.

Malgré le retard sur le démarrage du projet du périmètre maraîcher, les bénéficiaires ont pu conclure l’installation des haies vives, la confection des compostières et la livraison des semences. Le repiquage et la confection des planches restent les activités à effectuer. « Nous sommes à près de 90% de la réalisation des activités du périmètre maraîcher malgré les intempéries. Dans moins d’une semaine, nous achèverons les tâches restantes, dont le forage prévu sur le site. Les bénéficiaires nous ont assuré que la production sera effective à la fin de ce mois et nous seront là pour faire le constat », a expliqué Mahamadou Mahamodou, directeur exécutif de l’ONG AADIS.

Après la visite du périmètre maraîcher, la délégation s’est rendue le lendemain au pied de la dune de sable de la ville de Ménaka. Sur place, la MINUSMA a mis les fonds à disposition du PAM pour conduire le projet de fixation de cette dune de sable avec l’aide de l’ONG AADIS.  Ce projet consiste à semer des plantes adaptées au climat de la région, qui n’ont pas besoin d’eau pour germer et qui finiront par endiguer le sable. Elle donne l’occasion aux populations de la ville d’exploiter leur cimetière qui commençait à s’ensevelir dans le sable. « Je suis satisfait dans le cadre de l’exécution des deux projets que nous sommes venus visiter. La planification des activités se poursuit convenablement avec les bénéficiaires. Nous attendons de voir l’impact du projet dans l’avenir », s’est réjoui Basile Koukoui de la section en charge de la Stabilisation et du Relèvement de la MINUSMA.

Pour M. Issa Diakité, agent au PAM basé à Gao, cette visite était nécessaire et a permis de voir le niveau exact d’avancement des projets. « Nous encourageons les bénéficiaires à persévérer malgré les difficultés rencontrées. Nous reviendrons dans deux mois pour constater les résultats et voir la suite à donner aux projets ».

La Section Stabilisation et Relèvement de la MINUSMA soutient les efforts de mobilisation de ressources et gère les fonds consacrés à la paix et à la sécurité, en vue notamment d’améliorer la sécurité, de renforcer la cohésion sociale, de relancer les activités productives et de rétablir les services sociaux de base. Ceci, à travers les projets à impact rapide (QIP), le Fonds fiduciaire des Nations Unies en soutien à la paix et à la sécurité au Mali et le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix.

Ménaka : Evaluation projets d’appui résilience économique cohésion sociale populations Nord Mali

Minusma

Source: Le Républicain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here