Accueil Société Organisation du forum et du concert de sensibilisation pour la protection des...

Organisation du forum et du concert de sensibilisation pour la protection des albinos au Mali : Salif Kéïta : “Si les autorités ne garantissent pas la sécurité des gens au concert à Fana et qu’il s’y passe quelque chose, elles seront responsables”

101
0
PARTAGER

A quelques jours du forum et du concert de sensibilisation pour la protection des albinos au Mali, les autorités maliennes, selon Salif Keïta, n’ont pas réagi à son invitation. Il se dit victime de marginalisation de la part des autorités du fait qu’il n’a pas voté IBK aux dernières élections présidentielles. Ces informations ont été données à la presse le lundi 12 novembre 2018 au Moffou par l’artiste et Coumba Macalou, la présidente de la Fondation Salif Kéita qui œuvre pour la protection et la promotion des albinos.

Le musicien Salif Kéïta et sa Fondation sont résolument engagés dans la protection des albinos. Ils œuvrent inlassablement pour assurer le bien-être des albinos qui sont victimes de sévices, de maltraitance et de sacrifices rituels à cause de la couleur de leur peau. L’enlèvement et l’assassinat le 13 mai 2018 à Fana de la jeune albinos Ramata Diarra en est une parfaite illustration. Ce crime crapuleux a fait révolter le Domingo de la musique qui veut organiser, le samedi 17 novembre prochain, un grand concert gratuit de solidarité à Fana en plus du Forum international sur le bien-être des albinos au Mali.

D’après Coumba Macalou, la présidente de Global Fondation Salif Kéita, le Forum international de haut niveau verra la participation des experts du monde qui vont parler des recommandations du Plan régional développé par les Nations Unies pour la prise en charge et le bien-être des albinos. Ce plan régional a été ratifié par 6 pays africains pour aider les personnes atteintes d’albinisme. Le forum international est justement un plaidoyer pour demander au gouvernement malien d’adopter le plan régional pour la protection des albinos au Mali.

Elle a argumenté que l’assassinat de la jeune Ramata Diarra (5 ans) à Fana pour des sacrifices rituels prouve à suffisance que les Albinos sont en danger au Mali et qu’ils ont besoin de protection spéciale. D’où l’organisation du Forum international à Bamako pour sensibiliser les populations maliennes dans la protection des albinos. Depuis 50 ans, Salif Kéita est en train de se consacrer à cette tâche. Ce qui l’a amené à créer sa Fondation pour sensibiliser le monde entier sur l’albinisme qui touche 2 millions de personnes dans le monde.

“Salif Kéïta étant un artiste, une icône de la musique au Mali, il a fait le maximum possible pour aider les personnes atteintes d’albinisme pour qu’elles aient une meilleure vie. Pour accentuer notre but qui est l’adoption du Plan régional, nous faisons venir des 25 experts des Etats Unis, de la France, d’Afrique ainsi que l’ambassadeur des Etats Unis, du représentant de l’ONU chargé d’albinisme. Nous avons adressé des invitations au gouvernement et à la Présidence. Nous attendons leur réponse même si nous sommes à quelques jours de l’événement. Nous espérons avoir une réponde favorable. Car nous voulons que le Forum ait un impact international”, a affirmé Coumba Macalou.

Le concert gratuit de Salif Kéiïta à Fana : un hommage à la regrettée Ramata Diarra et aux albinos du Mali

Parlant du grand concert gratuit que Salif Kéita veut organiser à Fana, le samedi 17 novembre 2018, Coumba Macalou a annoncé que ce concert dédicace de son nouvel album “Un autre blanc” sera aussi un concert d’hommage à Ramata Diarra et à tous les albinos du Mali. Ce concert, à ses dires, sera animé Salif Kéita, Ismaël Lô du Sénégal, Bera (un artiste albinos de la Géorgie) et son groupe, Bouillé Koité, Safi Diabaté, l’humoriste Yaro et d’autres artistes. “Ce concert a pour but de sensibiliser les gens sur la cause des albinos. Ce concert sans sponsor est un geste de Salif Kéita en faveur des albinos”, a-t-elle souligné. Et Salif Kéita d’ajouter qu’il veut que le concert fasse tache d’huile pour que l’assassinat d’une autre albinos ne se reproduise plus. “L’assassinat de Ramata Diarra est le travail du diable. Comment peut-on sacrifier la fille, l’enfant de quelqu’un pour quelqu’un d’autre ? Pour quelle raison ? Une vie ne vaut pas plus qu’une autre vie. Plus jamais ça. Par ce concert, je veux que l’opinion nationale et internationale se rende compte que des gens sont en train d’être sacrifiés au Mali”, a dit Salif Kéïta.

Salif Kéîta a tenu à préciser que l’organisation des deux événements ne dépend pas du gouvernement.  Et il a tenu à informer les autorités pour des questions sécuritaires. ” Le gouvernement sera responsable de ce qui va se passer par rapport à l’insécurité lors du concert à Fana. Les autorités seront responsables de la sécurité des gens à Fana lors du concert. Parce qu’elles ont été averties pour venir sécuriser les gens. Si les autorités ne garantissent pas la sécurité des gens au concert et qu’il s’y passe quelque chose, elles seront responsables “, a-t-il insisté.

Pour Salif Kéita, le Forum est une occasion pour l’extérieur de venir voir ce qui passe au Mali. Et le comportement du gouvernement, a-t-il dit, sera jugé à travers les événements. Parce que, a-t-il soutenu, le gouvernement ne comprend pas ce qui se passe. “Quel que soit le problème, je sors victorieux de ces événements. Parce qu’ils seront une occasion pour le jugement du gouvernement malien par les gens de l’extérieur”, a prévenu Salif Kéita.

Comme appel, Salif Kéita a invité les Maliens au concert de Fana afin de se lever comme un seul homme pour lutter contre les violences faites aux albinos. “Tous les Maliens sont invités au concert de Fana. Nous demandons à tous les Maliens de se joindre à nous pour lutter contre les violences sur les albinos, parce que les enfants naissent de la même manière. Ce n’est pas qu’un enfant est noir et l’autre blanc qu’ils naissent de manière différente. Non ! Les albinos sont des personnes à part entière. Nous demandons l’aide de tout le monde. Nous ne sommes pas seuls. Cette lutte contre les violences faites aux albinos est universelle. Parce que les Nations unies ont décrété le 13 juin comme la Journée de l’Albinos. Ce qui fait que nous sommes suivis partout dans le monde. Mais je ne veux pas que les gens viennent trouver mon pays dans une situation de violence. Cela n’est pas bon”, a-t-il indiqué.

Et Coumba Macalou d’expliquer que ce sont des personnes noires qui donnent naissance aux albinos. “Les albinos sont comme nous, ils ne sont pas différents de nous. Nous devons donc les accepter. Car ils sont comme nous. C’est Dieu qui leur a donné leur couleur”, a-t-elle expliqué.

Expliquant le titre de son dernier opus ” Un autre blanc”, Salif Kéïta dira qu’il parle de lui-même qui est un Blanc qui ne vient pas d’Europe, qu’il est un Blanc qui a un autre regard, différent du regard des autres Blancs sur l’Afrique. “Je suis un Africain blanc qui connaît bien l’Afrique et qui aime l’Afrique. Le regard que j’ai sur l’Afrique est un regard positif”, a-t-il soutenu. Il a appelé IBK à dire qu’il est Ramata car il a été Charlie hebdo.

Coumba Macalou : “Nous subissons des tracasseries par rapport à notre organisation “

Et Coumba Macalou d’ajouter que le Mali est supposé être une démocratie. “C’est la raison pour laquelle des élections sont organisées au Mali. C’est pour cette raison qu’il y avait 24 candidats aux dernières élections présidentielles. Ce qui veut dire que les Maliens ont un choix à faire. Donc, pour quelle raison on se fait punir parce qu’on a fait un autre choix différent du choix de la majorité présidentielle ? Franchement, nous subissons des tracasseries par rapport à notre organisation. Pour des événements prévus pour le 15 et le 17 novembre 2018, jusqu’à ce lundi 12 novembre 2018, les autorités n’ont pas répondu à notre appel par rapport à l’organisation du Forum et du concert. Cela n’est pas le travail d’un gouvernement démocratique. Parce qu’il nous met à l’écart. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas voté pour IBK ? On nous dit de nous débrouiller seuls. Cela n’est pas normal. Cela n’est pas démocratique.

Après les élections, Salif a fait une déclaration publique pour dire que les élections sont finies et que le peuple malien a fait un choix en élisant IBK. Il a demandé aux Maliens de soutenir ce choix. Salif a été démocratique, mûr, sage. Mais, même avec le travail important que nous faisons avec notre financement pour les albinos qui sont aussi des Maliens, le gouvernement nous ignore. Parce que, pour eux, c’est une question politique et personnelle. Et c’est dommage pour le Mali”, a-t-elle déclaré. Elle a rassuré que tout se passe normalement avec l’organisation des événements sauf qu’avec le gouvernement.

Organisation du forum et du concert de sensibilisation pour la protection des albinos au Mali : Salif Kéïta : “Si les autorités ne garantissent pas la sécurité des gens au concert à Fana et qu’il s’y passe quelque chose elles seront responsables”

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here