Accueil Economie Le directeur Général Mahamet Doucara sur la mobilisation des recettes douanières :...

Le directeur Général Mahamet Doucara sur la mobilisation des recettes douanières : “La réalisation de l’objectif de 689, 100 milliards de Fcfa est un impératif pour nous pour l’exercice 2019”

180
0
PARTAGER
Mahamet Doucara

Aujourd’hui, l’objectif auquel l’administration de la douane doit faire face, c’est de mobiliser 689,100 milliards de Fcfa au titre de l’exercice 2019 contre 641,100 milliards de Fcfa en 2018. Ce qui fait une augmentation de 48 milliards de Fcfa. Pour le directeur général des Douanes, Mahamet Doucara, la réalisation de cet objectif est un impératif pour l’administration des Douanes. Pour ce faire, il souhaite l’implication de tous les agents afin de relever ce défi, très énorme. 

Le directeur général des Douanes, l’Inspecteur général des douanes Mahamet Doucara, a profité de la journée internationale de la douane, le 26 janvier dernier, pour faire le point sur la situation de la mobilisation des recettes douanières. Selon lui, les objectifs de l’exercice 2018 n’ont pas été atteints du fait de l’impact négatif sur l’économie de facteurs endogènes et exogènes.

Pour l’exercice 2019, précisera-t-il, il est attendu de la Direction générale des Douanes la réalisation de 689, 100 milliards de nos francs. “Il est entendu que la réalisation de cet objectif est un impératif pour l’administration des douanes” a-t-il déclaré.

“Il nous faut, dès lors, accélérer la mise en œuvre du Programme des opérateurs économiques agréés à travers le développement du partenariat entre les services douaniers et les opérateurs économiques fiables, poursuivre et finaliser l’informatisation et la gestion du Contentieux douanier, nous approprier l’analyse de risque, intensifier les contrôles à posteriori et mettre en place un système efficace de lutte contre la fraude douanière”. Parole du Directeur général des Douanes !

“Au regard de l’importance de votre administration et de sa place dans nos stratégies de mobilisation des recettes fiscales, de protection de l’espace économique national et d’appui en matière de sécurité, aujourd’hui plus que jamais, la nation malienne attend de vous un don de soi et un engagement sans faille afin que les résultats soient à hauteur de souhait. Je vous invite, à cet effet, à œuvrer pour l’édification d’une douane moderne au service exclusif des citoyens et de la nation” a déclaré le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Modibo Maïga. Avant de rappeler que : “la réussite de la mission de la Direction générale des Douanes ne saurait être l’œuvre de la seule équipe dirigeante. Elle sera le fruit d’un effort collectif de l’ensemble du personnel douanier. En ces moments difficiles que traverse notre pays, mon département compte sur le sens élevé de responsabilité de chacun de vous, hommes et femmes de l’administration des douanes, pour relever les défis, qui sont du reste, énormes. Aussi, devez-vous avoir à l’esprit que l’heure est à la mobilisation de toutes les énergies indispensables à la réalisation des objectifs que le Gouvernement a assignés à votre administration. Je vous invite, en conséquence, à jouer pleinement votre partition. Je puis vous donner l’assurance que le ministère de l’Economie et des Finances ne ménagera aucun effort pour apporter le soutien nécessaire à l’accomplissement de vos missions”.

Nommé le 30 octobre 2018 par Décret du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta pour remplacer Aly Coulibaly, le nouveau directeur général des Douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, est aujourd’hui déterminé et engagé pour l’atteinte des objectifs de mobilisation de ces recettes. C’est pourquoi, il s’est mis à la tâche, depuis sa prise de fonction, le 7 novembre dernier.

Pour 2019, l’Inspecteur général Mahamet Doucara et son équipe doivent mobiliser, chaque mois, pour le Trésor public, plus de 57 milliards de nos francs. Heureusement qu’il est réputé être un homme de défis. Voilà pourquoi, aujourd’hui, le mot d’ordre au sein de la douane n’est autre que : Travailler, Travailler…

Notons que la Direction générale des Impôts reste toujours le premier service d’assiette et de recouvrement au titre de l’exercice budgétaire 2019. Elle doit mobiliser 908,700 milliards de Fcfa contre 845,602 Fcfa en 2018.

Quant à la Direction nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique, elle doit contribuer à hauteur de 130,269 milliards de Fcfa et 123,300 milliards de Fcfa pour la Direction nationale des domaines et 50 milliards de Fcfa pour la Direction générale de l’Administration des Biens de l’Etat.

S’agissant de la Direction générale de la Dette Publique, elle doit contribuer à hauteur de 9,592 milliards de nos francs.

Il est nécessaire de rappeler que les prévisions de ressources par les services d’assiette et de recouvrement pour l’exercice 2019 s’élèvent à 1 910,961 milliards Fcfa dont 1 742,565 milliards de recettes budgétaires sur un total de 2 023,150 milliards et 168,396 milliards de ressources de trésorerie sur un total de 378,305 milliards Fcfa.

Et la comparaison des prévisions de ressources pour l’exercice 2019 par service d’assiette et de recouvrement à celles du budget d’Etat 2018, sans TVA, fait ressortir une augmentation de 104, 621 milliards de Fcfa, soit un taux de progression de 6,01 %.

Quant aux crédits de TVA, ils passent de 61, 786 milliards Fcfa dans le budget de 2018 à 64, 691 milliards Fcfa dans celui de 2019, soit une hausse de 4,70 %.

                    El Hadj A.B. HAÏDARA

Célébration de la journée internationale de la douane :

Dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du Monument aux morts à la mémoire des agents disparus 

Le dépôt de gerbe de fleurs au Monument aux morts par le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Modibo Maïga et le Directeur général des Douanes, Mahamet Doucara, a été l’un des temps forts de l’édition 2019 de la Journée internationale de la douane, célébrée le samedi dernier. 

Avant de lancer officiellement l’édition 2019 de la Journée Internationale de la douane, le samedi 26 janvier dernier, le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Modibo Maïga, et le directeur général des douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, ont procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du Monument, en souvenir au sacrifice des agents des douanes tombés pour la patrie.  Ce monument situé dans la cour de la Direction générale des douanes à Faladié, faut-il le rappeler, a été inauguré par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, il y a une année, en la faveur de la célébration de la Journée internationale de la douane. C’était en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et du ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Plusieurs personnalités étaient aussi présentes à cette cérémonie. Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, a saisi cette opportunité pour rendre un hommage mérité aux soldats de l’économie.

Baptisé “Monument aux morts”, cet édifice est un lieu de recueillement. Ainsi, sur l’initiative du directeur général des Douanes, une gerbe y sera déposée chaque année à l’occasion de la Journée internationale de la douane. Cette journée institutionnelle de la commémoration confère une certaine solennité au monument et permet de combler un vide de souvenir qui pèse sur le cœur de tout le personnel douanier.

Il est nécessaire de rappeler que le monument dédié aux douaniers décédés comprend un triangle renversé qui accueille le logo des douanes maliennes pour revendiquer l’appartenance de ces dignes fils à un service particulier de l’Etat. Un rectangle qui détermine rapidement au visiteur le nom de baptême du Monument. Et enfin, une stèle d’une dimension plus large dévoile la profondeur du message. De façon très explicite, il est gravé dans le marbre ceci : “En souvenir des agents des douanes tombés pour la patrie”.

 El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here