Accueil Opinions Édito : Gouvernance et Transparence en conflit !

Édito : Gouvernance et Transparence en conflit !

101
0
PARTAGER
Amadou KEITA, Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) du Mali

Le Directeur Général de l’ENA, Pr Amadou KEITA a déposé sa lettre de démission la semaine dernière sur le bureau du Premier Ministre dont dépend la nouvelle ENA. Même si les motifs de sa démission n’ont pas été évoqués, les réseaux  ont fait de l’évènement leurs choux gras. Mais ce qui est sûr, c’est que la transparence est en cause dans ce concours censé recruter de vrais intellectuels pour garantir le développement du Mali.

Certaines sources disent, que le Directeur Général a été sommé d’ajouter une centaine de noms venant de ‘’ma famille d’abord’’ sur  la liste des admis. Le Pr Amadou KEITA, doté d’une éducation d’éthique et d’équité n’a pas obéit aux ordres donnés. Il a préféré être en accord avec sa conscience, en démissionnant tout simplement de ce poste stratégique de l’administration malienne. Rendons-lui la gloire qu’il mérite à cet effet. Si chaque cadre dans de telles situations faisait autant, le Mali sera bâtit  sur un socle de transparence. Sans transparence dans l’administration d’un pays, il sera confronté à la révolution tôt ou tard à cause du favoritisme.

L’origine du mot transparence vient de la propriété des matières qui consiste à la plus ou moins grande facilité à voir à travers ces matières. C’est le caractère de ce qui est clair et sincère et facilement déchiffrable. Le concours d’entrée à l’ENA, apparait donc aux yeux des candidats désormais avec la démission du directeur général comme indéchiffrable, opaque et obscur. Que dire donc de la lutte contre l’injustice prônée dans le discours du tout nouveau Président de la République en septembre 2013 devant la nation malienne ? Ce qui se passe lors  des concours au Mali est tout sauf la transparence !

La Rédaction

Source: Le Carréfour

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here