Accueil Actualités Coordination des DAF, DFM et CPS ; En grève de 10 jours...

Coordination des DAF, DFM et CPS ; En grève de 10 jours à partir de lundi

118
0
PARTAGER
Mme Diarra Raky Talla

La Coordination des Comités Syndicaux de la Direction Administrative et Financière (DAF), des Directions des Ressources Humaines (DRH), des Cellules de Planification et de Statistiques (CPS) et des Directions Financières et du Matériel (DFM) de la Primature, et des départements ministériels  ne décolère pas ! Après avoir observé 48 heures de grève, 72 heures, 5 jours et 4 jours, elle a déposé sur la table du ministre du Travail et de la Fonction Publique, Chargé des Relations avec les Institutions, Mme DIARRA Racky TALLA, un 5ème préavis de grève de dix jours, allant du lundi 11 février au vendredi 22 février 2019. Que veut la Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la primature et des départements ministériels ?

Pour rappel, la Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature, et des Départements ministériels demande : la relecture du Décret N°2018-0541/P-RM du 05 juillet 2018 (sélectif), accordant des avantages à certains, afin qu’il soit en intégralité élargi à l’ensemble du personnel des services cités haut ; que la prime de sujétion pour risque soit ramenée à 25 % du salaire au lieu de 10 % pour le personnel de la DAF des DRH et des DFM, de la Primature et des départements ministériels ; que les dispositions du Décret N° 2018-0653/P-RM du 08 août 2018 soient en intégralité élargies aux personnels des DRH et des départements ministériels. Sans cela, la Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature, et des Départements ministériels se propose d’observer 10 jours de grève à compter du lundi 11 février 2019 à 07h00 au vendredi 22 février 2019 à 18h00.

Incompréhension ou manque de volonté ?

En tout cas, la Commission de Conciliation, composée de quatre membres (prise en charge par l’Etat) et assistée par les représentants du Ministère du Travail et de la Fonction Publique avec les mêmes avantages que les conciliateurs, et chargée de la gestion du préavis de grève déposé par la Coordination des Comités Syndicaux de la Direction Administrative et Financière, des Directions des Ressources Humaines, des Cellules de Planification et de Statistiques et des Directions Financières et du Matériel de la primature et des départements ministériels n’a jamais siégé ? Il faut rappeler que la Commission de conciliation, avec comme mission la gestion du préavis de grève en question, a été créée par Mme le ministre du Travail et de la Fonction Publique, Chargé des Relations avec les Institutions, par l’Arrêté N° 4604/MTFP-SG du 31 décembre 2018. Dans l’Arrêté, il est dit que ladite commission tiendra sa première réunion le jeudi 20 décembre 2018 à partir de 10 heures dans la salle de conférence du Ministère du Travail et de la Fonction publique. Il nous a été revenu de constater qu’elle ne s’est jamais réunie. Et pourtant, au bas de l’article 4 dudit Arrêté, il est écrit que la prise en charge des quatre (4) membres de la commission, assistée par les représentants du Ministère du Travail et de la Fonction publique est imputable au Budget National. Qu’est-ce qui a donc bloqué le processus ?

O.O

Source: Le Matinal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here