Accueil Economie IBK à Berlin : Quelles retombées économiques ?

IBK à Berlin : Quelles retombées économiques ?

105
0
PARTAGER
La chancelière allemande Angela Merkel et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta lors de leur conférence commune, ce vendredi 8 février 2019, à Berlin. © REUTERS/Michele Tantussi

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, était en visite officielle de 72 heures en Allemagne. C’était à l’invitation de la Chancelière allemande, Angela Merkel. L’occasion était opportune pour le Chef de l’Etat malien, accompagné d’une forte délégation, de vendre la destination Mali. C’était lors de la rencontre entre le président IBK et les investisseurs allemands, le vendredi 08 février 2019, juste après son entretien avec la Chancelière allemande à l’hôtel intercontinental de Berlin.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a rencontré la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, le vendredi 8 février 2019, à la chancellerie allemande à Berlin, où il a souhaité réaffirmer l’amitié réelle et féconde entre la République du Mali et la République fédérale d’Allemagne qui date de 1960. Après son accueil en grande pompe à la chancellerie, IBK et Angela Merkel se sont retrouvés dans la Salle de réunion de la Chancelière pour un déjeuner de travail avant de tenir une conférence de presse.

Lors de l’entretien entre les deux dirigeants qui a duré une heure d’horloge, il a été surtout question de coopération militaire, d’appui institutionnel, et de soutien à la bonne gouvernance économique du pays. A ce titre, la Chancelière a annoncé la visite prochaine du Ministre des Affaires Étrangères d’Allemagne au Mali afin de renforcer la rencontre bilatérale et s’assurer de l’efficacité des troupes allemandes au sein de la MINUSMA. Cette rencontre de haut niveau s’est déroulée en présence du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, du ministre de l’Economie et des Finances, du ministre de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie Publique, du ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, et de l’Ambassadrice du Mali en République fédérale d’Allemagne. Côté allemand, la Chancelière Angela Merkel était entourée du Secrétaire d’Etat, M. Seibert, Porte – parole de la Chancelière, du Secrétaire d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, M. Lindner, du Conseiller aux Affaires Etrangères de la Chancelière, Dr. Hecker, du Dr. Röller, Conseiller des Affaires Economiques de la Chancelière, et de Mme Fries-Gaier, Chargée d’Unité à la Chancellerie.

Lors de la conférence de presse d’une trentaine de minutes, la Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne et le Président de la République, Chef de l’Etat du Mali, se sont dits ouverts à redéfinir la coopération bilatérale entre nos deux pays, notamment dans le domaine de la Défense et de Sécurité, de la Paix et de la Réconciliation, de la Migration, du G5-Sahel, de l’Agriculture, de l’investissement…

Puisque l’objectif de cette visite était de renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Mali et l’Allemagne, le Président de la République, lors d’une table – ronde Mali-Allemagne, a rassuré ses interlocuteurs du jour de la volonté politique de l’Etat malien à mettre tout en œuvre pour sécuriser les investissements car selon lui, “il y’a de la matière”. Tous les investisseurs présents pour l’occasion et qui ne sont pas représentés au Mali ont manifesté devant IBK leur intérêt à venir investir au Mali. Ils se disent prêts à soutenir l’économie malienne et à développer le secteur privé malien. Il faut noter qu’une trentaine d’investisseurs et hommes d’affaires ont participé à la présente table ronde parmi lesquels, des partenaires privilégiés de certains opérateurs économiques du Mali, notamment BASF leader en chimie et en agriculture avec TOGUNA-AGRO-INDUSTRIE S.A de notre compatriote Seydou Nantoumé, le PDG du Groupe EMAR, Société Malienne Spécialisée dans le domaine Biomédical, et dont l‘objectif est de permettre aux maliens de se soigner au Mali du malien Mamadou Kouma. EMAK représente également au Mali de grands groupes comme SIEMENS, OLYMPUS, DRÄGER et SPENGIER. L’objectif de ladite réunion était de rehausser le niveau de l’investissement allemand au Mali afin de créer la valeur ajoutée et créer des opportunités d’emplois pour les jeunes. Signalons que les entreprises allemandes ayant participé à la table – ronde sont entre autres : Accusol GmbH, Africa GreenTec AG dans l’énergie solaire déjà implantée au Mali, Buursie international/Biotropic, Celler Brunnenbau GmbH, EMAK SARL, Mobisol GmbH, Prolignis Energie Consulting GmbH, QG Konstruktion GmbH, Riela Karl-Heinz Knoop e.k, Siemens AG, Siemens Healthcare SA/NA, Tamat e. V, Tihourawen, Turkish Airlines, Universität Bayreuth/ Tamat e.V, ZST Security Service Consulting and Technology GmbH.

Rassemblés par A.K

Source: Le Matinal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here