Accueil Afrique RDC : Joseph Kabila réunit ses partisans après sa rencontre avec Félix...

RDC : Joseph Kabila réunit ses partisans après sa rencontre avec Félix Tshisekedi

102
0
PARTAGER
Le président congolais Félix Tshisekedi, à gauche, et le président sortant Joseph Kabila côte à côte lors de la cérémonie d'inauguration à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le jeudi 24 janvier 2019. © Jerome Delay/AP/SIPA

L’ancien président Joseph Kabila réunit ses partisans ce mercredi, quelques jours après sa rencontre avec l’actuel chef de l’État Félix Tshisekedi, alimentant les rumeurs persistantes autour de la création d’une coalition gouvernementale.

Joseph Kabila rassemble ses troupes ce mercredi 20 février. L’ancien président de la RDC a invité ses cadres dans sa ferme de la périphérie de Kinshasa, trois jours après avoir rencontré son successeur Félix Tshisekedi. Une entrevue qui n’a pas manqué d’alimenter les spéculations autour d’une possible future coalition gouvernementale.

« Ces discussions avec les présidents des regroupements politiques du FCC prendront deux jours », selon un message adressé aux membres du Front commun pour le Congo (FCC). Plusieurs partisans de Joseph Kabila ont confirmé à l’AFP le déplacement à sa ferme de Kingakati.

Vers une coalition politique ?

Joseph Kabila et Félix Tshisekedi se sont rencontrés dimanche 17 février pour la première fois depuis l’investiture de Félix Tshisekedi le 24 janvier. Des sources proches des deux personnalités ont confirmé que les deux hommes avaient abordé la question de « la mise en place d’une coalition » politique. L’objectif serait de former un gouvernement qui permettrait de gérer « ensemble » le pays, alors que la nomination d’un Premier ministre reste attendue.

Samedi, les partisans de Joseph Kabila avaient proposé au nouveau chef de l’État « un partenariat responsable ». Ces derniers disposent d’une écrasante majorité parlementaire : ils ont obtenu 337 des 485 sièges aux législatives du 30 décembre. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti historique d’opposition du président Tshisekedi, ne compte que 32 députés dans la future Assemblée nationale.

JA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here