Accueil Politique Politique : La Plateforme DEFENDONS le MALI lance ses activités

Politique : La Plateforme DEFENDONS le MALI lance ses activités

197
3
PARTAGER

La Salle de Mémorial Modibo KEITA a abrité le mercredi 20 février dernier la cérémonie du lancement des activités de la plateforme Défendons le Mali. Cette cérémonie de lancement entend marquer de façon solennelle le démarrage des activités de la plateforme sur toute l’entendue du territoire National.

C’est par une mobilisation gigantesque que les responsables de la plateforme  Défendons le Mali ont procédé au lancement de leurs activités visant à soutenir les actions du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita pour son second mandat.

La cérémonie d’ouverture était présidée par la présidente de la Plateforme, Mme Sidibé Fatoumata Sacko dite Djinna qui avait à ses cotés, Abdoul Salam Togola, ancien secrétaire général de l’AEEM,  Ismaila Diallo président du mouvement arc-en-ciel Mali, le chroniqueur Abdoul Niang et bien d’autre encore. Une autre présence remarquée lors de cette cérémonie était celle de l’honorable Karim Keita et le maire de Ouenkoro, Harouna Sankaré.

Rappelons que la plateforme Défendons le Mali est une organisation qui regroupe en son sein, des associations, des clubs et mouvements de soutien aux actions et projets de développement du Président de la République IBK.

Dans son intervention, Abdoul Salam Togola, membre de la plateforme a dit ceci : « le défi dont notre pays est confronté interpelle toutes les filles et tous les fils de notre nation autour du Chef de l’Etat pour l’aider à préserver le pays ». Selon lui, chaque malien a une dette envers le Mali et la situation qu’il traverse actuellement nécessite le concours de tous et chacun.  

« Notre champion est réélu comme il y a 5 ans avec un score élevé confirmant du coup que le Mali profond reste admiratif du courage de cet homme qui a tout donné à son pays », se réjouit la présidente Fatoumata Sacko dite Djinna qui estime que nul ne peut nier l’évidence d’une paix retrouvée par le compromis  et le nécessaire sacrifice, sans céder sur l’essentiel qui était l’unité nationale et l’intégrité territoriale. 

Poursuivant, elle dira que s’il y a encore de la violence contre laquelle l’Etat continue de se battre, nul ne peut à juste raison faire la comparaison entre 2018 et 2013 marquée par la division du pays, l’occupation djihadiste et les hostilités militaires.

« Nous subissons les conséquences de cette lutte implacable menée depuis 2013 contre les terroristes. Le Mali ne baissera pas la garde, d’où la multiplication des initiatives parmi lesquelles le G5 Sahel », a fait savoir Djinna soulignant qu’une union sacrée entre les Maliens, un dialogue franc et sincère permettront d’aider le remarquable travail des forces armées sur le terrain.

 Mamoudou TOGO pour Malizine

3 Commentaires

  1. C’est un devoir pour tout bon citoyen de défendre son patrie avec la dernière énergie qu’il dispose, l’amour de la partie doit nous consumer, nous envahir, le Mali sera ce que nous en ferons #Défendons le Mali.

  2. Tout citoyen de ce pays, qui est digne d’être Malien doit impérativement rejoindre cette plateforme « Défendons le Mali », sa lutte est noble et juste. Bravo à tous les acteurs qui aident de près ou de loin notre grand Mali. Awn Ta Yé Maliko Yé.

  3. Je suis ravi de voir que des dignes fils de ce pays ont compris que sans accompagnement; le président de la république ne peut pas véritablement avancer dans son action. Notre pays a connu des moments difficiles mais les lignes bougent; notre pays avance alors il faut accompagner le président de la république afin de donner plus d’échos à ses actions car tout n’est pas noir comme certaines personnes tentent de le faire croire. Merci aux initiateurs de cette plateforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here