Accueil Education Accusé d’avoir politisé l’AEEM : Moussa Niangaly répond à ses détracteurs

Accusé d’avoir politisé l’AEEM : Moussa Niangaly répond à ses détracteurs

24
0
PARTAGER
Moussa Niangaly, coordinateur général AEEM

Accusé d’être à la solde des hommes politiques, Moussa Niangaly, le Coordinateur national de l’Association des Élèves et Étudiantsdu Mali (AEEM) répond à ses détracteurs. Face à la presse hier à la maison de l’Étudiant, il a non seulement justifié son combat pour l’occupation de l’espace universitaire, mais s’est  aussi prononcé sur le cas de Moussa Aboubacrine dit Castro qui, selon lui, a reçu de l’argent pour dénigrer l’AEEM.

Moussa Niangaly sort de son silence. Il répond à chacun de ses détracteurs. Il a précisé que l’AEEM ne s’est pas mêlé et ne se mêlera pas de la politique.

En se prononçant sur la sortie médiatique d’Aboubacrine Moussa dit Castro, le  coordinateur national de l’AEEM affirme que ce dernier n’est pas le secrétaire général adjoint de la coordination, mais plutôt de la faculté des droits publique. Aussi, précise-t-il que Castro a « reçu » de l’argent pour dénigrer l’AEEM. Selon le coordinateur national, tout ce que  le nommé Castro reproche à l’AEEM est de la manipulation. «  L’AEEM ne s’est pas impliqué de la politique. Elle ne fait pas dans la politique », a précisé Moussa Niangaly.

À en croire le Coordinateur national de l’Association estudiantine malienne, son combat contre l’occupation illicite de l’espace universitaire n’est pas contre un homme. Il n’est pas engagé contre le maire de la commune V comme certains le croient. « Je n’ai jamais dit que le maire de la commune V a vendu une parcelle. C’est la mairie de la commune V qui a vendu les parcelles au niveau de l’espace universitaire. Nous avons la certitude pour cela.  Notre interlocuteur direct, c’est donc le maire même », a-t-il déclaré  avant d’ajouter : « si ce n’est pas fait à son temps, c’est à  lui d’interpeller ceux qui sont impliqués ». Niangaly a beaucoup insisté que son combat n’est pas politique. Aussi, dit-il, je n’ai rien contre la personne du maire. Le 1er responsable de l’AEEM dément la demande du départ du maire de la commune V par l’AEEM : « Je n’ai jamais demandé la démission du maire de la commune V. On a juste demandé son implication pour casser les constructions sur l’espace universitaire », précise-t-il avant de promettre  d’abandonner le combat si la mairie décide de démolir toutes les constructions sur l’espace universitaire.

Par ailleurs, Moussa Niangaly affirme qu’il n’impose aucune décision aux membres de la coordination. « Je n’entreprends aucune action sans consulter les membres de la coordination »,  répond-il à ses détracteurs. Pour lui, tous les renouvellements se font dans la plus grande transparence depuis son élection.

BoureimaGuindo

Le Pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here