Accueil A l'instant DONY BRASCO SUR LA 2e EDITION DU FESTI RAPPOU DOGOKUN «Nous...

DONY BRASCO SUR LA 2e EDITION DU FESTI RAPPOU DOGOKUN «Nous voulons, à travers le rap, combattre les maux de notre société»

146
0
PARTAGER

Corruption, chômage des jeunes, méfaits de la consommation de la drogue…, le festival ‘‘Rappou Dogokun’’ entend sensibiliser et outiller la jeunesse notamment les jeunes Rappeurs sur les maux qui minent notre société. Objectif : conscientiser la couche juvénile au Mali.

«Les parents ont démissionné dans l’éducation de leurs enfants. Les Rappeurs sont devenus les idoles des jeunes qui continuent à les imiter. De ce fait, un Rappeur dans la société d’aujourd’hui doit être un modèle et bien formé à son rôle», estime Dony Brasco, le Manager de Master Soumy, que nous avons rencontré chez lui, à N’Torokorobougou, dans le cadre de la 2e  édition du festival Hip-hop ‘‘Rappou Dogokun’’, prévu pour les journées du 25 au 31 mars 2019.

Pour cette 2e  édition, selon Dony, 150 jeunes ont participé au concours préliminaire, 16 mesures pour convaincre. 20 ont été retenus pour faire la finale à Dialakorodji. Auparavant, rappelons que ces finalistes recevront des sessions de formations sur tout ce qui attrait à la mission d’un jeune Rappeur et son rôle dans la société.

Durant quatre jours, de 9 heures à 14 heures, les candidats sélectionnés participeront à des séances de formation, au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah de Badalabougou, sur des thèmes : «Le rôle  du rap et responsabilités du Rappeur dans la société, Technique d’écriture du rap à connotation consciente et hiatus pour traiter un texte de rap, le rôle du rap dans la démocratie au Mali et ailleurs, la crise du Nord et conflit intercommunautaire (cause-conséquence-solution et prévention) ». Aussi, il y aura des sous thèmes vastes et variés comme : «La gestion de carrière et management, l’industrie musicale, la technique de la scène et hiatus pour un spectacle live et semi-live et, enfin, la propreté intellectuelle (Droit d’auteur-droit voisin) et citoyenneté».

Au cours de cette formation, il y aura des interventions des Professionnels du secteur, des Sociologues et des Avocats sur les différents thèmes précités. Outre Dony Brasco dont le vrai nom est Kalifa Tangara et Master Soumy, d’autres interviendront comme Djodama, Amkoulel, Abba Samassékou, Balodi, Abou Guittèye, plus des Experts de la coopération allemande GIZ, le Sociologue Ely Dicko, Me Zana Koné et Ras Bath. Il y aura aussi, l’intervention du Xuman du Sénégal (le groupe Pree-frouss) et Zaweierpasch de l’Allemagne.

A en croire Dony, cette session de formation servira d’un atelier d’interaction entre les formateurs et les participants. L’objectif, selon lui, est d’éveiller l’engagement de l’artiste pour les causes nobles de la société en  combattant les maux de notre société, tels que la consommation de la drogue, la migration, la corruption, le chômage des jeunes et entre autres. 

Après cette intense session de formation à l’endroit des participants, débutera, à Dialakorodji, à partir du 29 mars, le concert gratuit, avec de nombreuses autres prestations.  

Le dimanche 31 aura lieu des remises d’attestations aux participants, de Diplômes d’honneur et de reconnaissance.

En octobre-novembre 2019, démarrera des concours préliminaires pour les Régions du Mali dans le cadre de la 3e  édition, informe Dony Brasco. «Nous allons voir comment la MINUSMA va nous accorder sa sécurité afin que nous parcourons toutes les Régions», a-t-il conclu.

Ousmane MORBA

L’Observatoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here