Accueil Politique Pr. Clément Dembélé, Chercheur : “La corruption, le mensonge, l’injustice ont explosé...

Pr. Clément Dembélé, Chercheur : “La corruption, le mensonge, l’injustice ont explosé au Mali plus que sous le régime de Moussa Traoré”

45
0
PARTAGER

“Plus de corruption, de mensonge, de l’injustice après le régime de Moussa Traoré, et  le kokajè n’as jamais eu lieu au Mali”. C’est ce que le Pr. Clément Mahamadou Dembélé a laissé entendre le vendredi dernier, lors de son passage sur le plateau d’Africable dans  l’émission Thema sur “Kokajè de mars 1991, sommes-nous, 30 ans après devenus plus propre ?”

Le 26 mars 1991, après 23 ans de dictature militaire, le peuple malien espérait le changement. La première et ultime tâche qui convenait était de faire le nettoyage global “Kokajè” de toutes les structures socioéconomiques du Mali pour que rien ne soit plus comme avant. Les propos du Pr. Dembélé, homme politique et chercheur ne confirment pas aujourd’hui cette thèse.

“En mars 91, on nous a fait croire que le régime dictatorial de Moussa Traoré était un régime corrompu, de démagogie, de mensonge, d’insécurité, de division, tout simplement un régime qui incarnait l’injustice, l’inégalité”, précise -t-il.

A en croire le Pr. Clément, “après 1991, ceux-là même qui nous ont demandés de chasser  Moussa Traoré, et qui nous ont dit que pendant 23 ans ce régime nous a volés et qui nous ont fait croire que le Mali va changer, ce rêve a avorté, et aujourd’hui il y a plus de corruption, de mensonge, de l’injustice que sous l’ère  du Général Moussa Traoré. Entre la corruption, l’injustice, l’inégalité sociale, le tout repose sur le fait que ceux-là même qui devraient garantir notre dignité, notre raison d’être ont été les plus corrompus au Mali et le Kokajè n’a jamais eu lieu”, a-t-il laissé entendre.

L’homme politique, Clément Dembélé, propose de conscientiser la population dans le sens du civisme, la citoyenneté c’est-à-dire informer, former, sensibiliser et mobiliser toutes les couches sociales contre ce fléau, donner l’indépendance totale à la justice, faire la déclaration des biens par tous les cadres nommés par un décret, accentuer les mesures de lutte contre les fraudes dans tous les examens et concours, systématiser les contrôles internes et externes de tous les services au Mali, introduire l’éducation civique et morale dans tous les campus universitaires, mettre en synergie les structures de contrôle (Vérificateur général, Office central de lutte contre l’enrichissement illicite), etc.

Awa Sogodogo

L’Indicateur Du Renouveau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here