Accueil Culture Cinéma : Afribone-Mali met son premier long métrage sur le marché

Cinéma : Afribone-Mali met son premier long métrage sur le marché

168
0
PARTAGER

Afribone-Mali présentera son premier long métrage intitulé « Balkissa, les démons de minuit » au grand public le vendredi 29 mars 2019 au Ciné Bambemba (ex-Babemba). L’information a été donnée par Mme Aïda Mady DIALLO, réalisatrice dudit film. C’était le jeudi 21 mars dernier à la faveur d’un point de presse tenu à la direction générale d’Afribone Mali, sis à Baco Djikoroni ACI. 

Après ses deux séries TV  « KARIM & DOUSSOU » et « BAMAKO, LA VILLEAUX TROIS CAÏMANS », Afribone-Mali revient sur la scène du cinéma avec une nouvelle production de genre drame familial. D’une durée d’environ 1 heures 30 minutes, « Blakissa, les démons de minuit » est le premier long métrage d’Afribone-Mali, selon Mme Aïda Mady DIALLO, réalisatrice dudit film. « C’est  un récit universel, ayant le Mali pour cadre », indique-t-elle, avant de rappeler qu’il a fallu une trentaine de jours pour réaliser judicieusement ce film qui reflète la société malienne.

« Dans ce long métrage, Balkissa, Dramane et leurs enfants forment une famille heureuse jusqu’à ce jour où Dramane croise Youma, une jeune fille de 20 ans à la recherche d’ascenseur social. Le monde de Balkissa et de ses enfants vole en éclats. Salif, le fils né d’un premier mariage, en profite pour régler ses comptes avec sa belle-mère. Et   Modibo le motard sombre   dans   la délinquance », résument les auteurs du film dans le Synopsis. C’est quelque chose de naturelle où tout le monde peut comprendre le contenu, la leçon qui en découle, détaille Mme Aïda Mady DIALLO.

« Mon rôle de Balkissa, je ne jouais pas… je le vivais en tant que femme, épouse et mère. Balkissa est une femme courageuse, battante. C’est l’image de la majorité des épouses maliennes, restées debout malgré les souffrances quotidiennes », a expliqué Djénéba KONÉ dite ‘‘BALKISSA’’, l’actrice principale du film.

Pour Mme Aïda Mady DIALLO, le groupe Afribone-Mali n’entend pas se limiter à ce premier long métrage. Il compte mettre d’autres produits sur le marché. Mais tout dépendra, selon elle, de l’encouragement à travers l’appréciation de cette œuvre par le public.

Avant de terminer, au nom de tout le groupe Afribone, elle a invité les téléspectateurs maliens à aller savourer ce coup d’essai qui parait bien être un coup de maître.

A C

Le Rayon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here