Accueil Le Monde Visite de Xi Jinping à Paris : 300 Airbus vendus à la...

Visite de Xi Jinping à Paris : 300 Airbus vendus à la Chine

118
0
PARTAGER

A l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping, la France et la Chine ont signé un contrat pour la livraison de 290 appareils d’Airbus. La valeur de ce contrat est de près de 30 milliards d’euros.

Airbus et la China Aviation Supplies Holding Company (CASC) ont signé lundi 25 mars un accord portant sur l’acquisition de 290 appareils de la famille A320 et de dix A350, en présence des présidents chinois et français, Xi Jinping et Emmanuel Macron.

« La conclusion d’un grand contrat pour Airbus est une avancée importante et un excellent signal (…) de la force des échanges  [entre la Chine et la France] », a déclaré le président Emmanuel Macron, lors de la signature du contrat au cours d’une cérémonie à l’Élysée, à l’occasion de la visite du président chinois.

30 miliards d’euros de contrat

La présidence française a fait état d’une estimation de près de 30 milliards d’euros, en précisant qu’il revenait aux entreprises concernées de préciser les montants. « C’est un signe de confiance fort vis-à-vis de nos produits et de confiance qui existe entre Airbus et la Chine », a déclaré Guillaume Faury, président d’Airbus Commercial Aircraft et futur PDG d’Airbus.

La très grande majorité des appareils seront des A320 et A321 en version NEO, mais la commande comprend également des A319.

Lors de sa visite à Pékin en janvier 2018, le président Macron avait annoncé une commande de 184 moyen-courriers A320 d’Airbus, qui étaient destinés à 13 compagnies chinoises. À fin janvier 2019, la flotte Airbus en service auprès des opérateurs chinois comptait quelque 1 730 appareils, dont 1 455 moyen-courriers de la famille A320 et 17 long-courriers de la famille A350 XWB, le dernier-né de la gamme Airbus.

D’autres contrats entre la France et la Chine

Dans le cadre de cette visite, EDF a également conclu avec China Energy Investment Corporation (CEIC) un accord sur un projet de parc éolien offshore en Chine pour environ 1 milliard d’euros.

BNP Paribas, Eurazéo PE et China Investment Corporation ont aussi signé un mémorandum d’entente portant sur la création d’un fond de coopération franco-chinois, dont le montant cible est de 1 milliard d’euros. BNP Paribas a également signé un mémorandum sur les cofinancements avec Bank of China pouvant, selon l’Élysée, atteindre près de 6 milliards d’euros sur les trois prochaines années.

Schneider Electric et Power Construction Corporation (PCC) ont de leur côté trouvé un accord de coopération stratégique pouvant atteindre près de 6 milliards d’euros. Il porte sur la modernisation industrielle des usines de PCC en Chine et en pays tiers.

Enfin, CMA-CGM et China State Shipbulding Corporation ont signé un accord-cadre de coopération globale et un contrat de construction portant sur dix nouveaux navires, dont le montant est estimé à 1,2 milliard d’euros.

Avec AFP et Reuters


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here