Accueil Politique Renouvellement du bureau et commission de l’Assemblée nationale du Mali : Moussa...

Renouvellement du bureau et commission de l’Assemblée nationale du Mali : Moussa Timbiné, 1er vice-président , Hadi Niangadou remplace Amadou Thiam au poste de 2ème vice-président

21
0
PARTAGER

Hier, mardi 1er novembre 2016, l’Assemblée nationale du Mali a mis en place un nouveau bureau de 23 députés et les membres des différentes commissions. Un bureau pléthorique dont le parti présidentiel, le Rpm se taille  la part du lion avec au total onze postes. Sans surprise, le bureau reste présidé par l’honorable Issaka Sidibé élu à Koulikoro sous les couleurs du parti Rpm. Les détenteurs de la questure gardent leurs postes, Mamadou Diarrasouba et Belco Bah. Les honorables Amadou Thiam de l’Adp-Maliba et Mamadou Tounkara du Rpm quittent définitivement le bureau. L’honorable Moussa Timbiné est désormais le 1er vice-président de hémicycle. L’honorable Amadou Cissé du groupe VRD revient à son poste de 3èmevice-président au bureau. Le fils d’IBK, l’honorable Karim Keïta garde la présidence de la Commission Défense Nationale, de la Sécurité et de la Protection Civile. Par ailleurs, le groupe Adp-Maliba/ Sadi a voté contre le nouveau bureau. La liste du bureau dite « consensuelle » a été adoptée à 119 voix pour, 14 contres et  zéro abstention.

L’accouchement du nouveau bureau de l’Assemblée nationale du Mali n’a pas été une chose aisée. Commencés depuis le lundi, les travaux n’ont pu finir qu’hier dans la nuit.

Après ces tractations qui ont duré 48 heures, les députés surtout du RPM et ceux du groupe Adp-Maliba/ Sadi ont fini par accorder leurs violons et un consensus a été trouvé pour l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale. Ainsi, le président Issaka Sidibé garde sa place malgré les accusations de mauvaise gestion et de partialité formulées à maintes reprises contre lui. L’honorable Moussa Timbiné du Rpm est désormais le 1er vice-président de hémicycle et remplace Mamadou Tounkara du Rpm. Les questeurs restent inchangés. Il s’agit de Mamadou Diarrassouba du Rpm et Belco Bah du groupe Apm.

L’honorable Amadou Cissé du groupe VRD revient à son poste de 3ème vice président et remplace Mody N’Diaye du même groupe. Le parti majoritaire, le RPM, s’empare, donc,  de la quasi-totalité des postes car il détient 11 portefeuilles sur 23, soit presque la moitié des membres du bureau. Le groupe Vigilance républicaine et démocratique (Vrd) et l’Adema/Asma détient chacun trois postes. Quand au groupe Apm, il bénéficie de 5 postes dont celui du 2ème vice président occupé par Hadi Niangadou. Ce dernier a remplacé le jeune Amadou Thiam de l’Adp-Maliba pour avoir quitté la majorité présidentielle. Donc au total, c’est un bureau de 23 membres dont 5 femmes qui a été approuvé par 119 députés, 14 voix contre et zéro abstention. Les 14 votants contre le bureau seraient les députés du groupe Adp-Maliba/ Sadi qui estiment avoir plus qu’un poste au bureau.

Parmi les nouveaux rentrants, on peut citer, Moussa Timbiné du Rpm, Hadi Niangadou de l’Apm, Amadou Cissé du Vrd, Amadou Araba Doumbia du groupe Adp-Maliba/Sadi et bien d’autres. Le député non inscrit est Ilias Goro du Pdes qui a affirmé son soutien à la majorité présidentielle. Après la mise en place du bureau ce fut la constitution des 12 commissions. Ainsi l’honorable Seydou Diawara de l’opposition préside la commission de contrôle. L’honorable Me Zoumana N’Tji Doumbia est toujours le président de la commission loi. Drissa Tangara remplace Idrissa Sankaré à la tête de la commission de développement rural. L’honorable Yiri Keïta demeure le président de la commission des travaux publics de l’habitat et des transports. La présidence de la commission santé échoit à Boubacar D Sissoko. Abdine Koumaré du RPM garde la présidence de la commission des finances. Le fils d’IBK, l’honorable Karim Keïta reste à son poste de président de la commission défense. La commission affaires étrangères reste gardée par Mme Diallo Aïssata Touré. La commission de l’éducation, de la culture est dirigée par Chiaka Sangaré.

Par:Le Republicain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here