Afrique

Gambie: volte-face de Yahya Jammeh, «inacceptable» pour l’ONG Article 19

En Gambie, Yahya Jammeh menace de recourir à la Cour suprême pour statuer sur l’élection présidentielle de samedi dernier. Le vote s’est soldé par la victoire de son rival Adama Barrow. Le president sortant l’a d’abord accepté, puis finalement rejeté
Les Gambiens sont plongés dans l’incertitude. Fatou Jagne Senghor dirige l’ONG de défense des droits de l’homme Article 19. Elle répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

« Le peuple gambien a déjà voté. Yahya Jammeh a accepté les résultats, ils n’ont pas été contestés par lui, il a félicité son challenger, et le pays était en train de commencer la transition… La page Jammeh a commencé à être tournée, et une semaine après, il fait volte-face… Cette décision menace la paix et la sécurité du pays, et nous pensons que toute la communauté internationale doit s’y opposer fermement et le faire partir immédiatement avant qu’il ne déstabilise le pays. Je vous rappelle que la Cour Suprême, dont il fait référence, n’est pas une Cour fonctionnelle. Il n’y a pas de juge devant cette Cour. [Yahyah Jammeh] est juste en train de gagner du temps. »

Source: RFI

malizine
Malizine est un site d'information malien. Il est le premier portail à caractère 100% numérique à être en ligne au Mali. Pour plus d'informations, appelez-nous au 0022376473750.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *