Accueil Sports CAN 2017 : Roger Milla crache ses vérités aux joueurs camerounais

CAN 2017 : Roger Milla crache ses vérités aux joueurs camerounais

20
0
PARTAGER

La grande star camerounaise Roger Milla ne s’est pas montrée tendre avec les Lions indomptables qui ont préféré snober la CAN et la sélection pour rester dans leurs clubs en Europe. L’ancien attaquant parle tout simplement de « trahison ».

Sur les terrains, il allait droit au but. Depuis qu’il a terminé sa carrière il y a plus de 20 ans déjà, Roger Milla est resté tout aussi direct. En atteste sa déclaration de lundi au sujet des joueurs camerounais qui ont snobé leur sélection à l’occasion de la CAN: « C’est une trahison de dire non à son pays ! » a tempêté l’ancien attaquant des Lions indomptables depuis les couloirs de l’hôtel de la délégation du Cameroun à Libreville.

Matip et Choupo-Moting dans le viseur

« Vous ne pouvez pas faire de chantage à votre pays. Ça, jamais de la vie. S’ils préfèrent jouer dans leurs clubs, ils resteront dans leurs clubs et c’est tout. Le Cameroun est plein de joueurs, on n’a pas de souci de ce côté », a développé l’ex-joueur de Monaco et Saint-Étienne, désireux de faire comprendre à ces joueurs, parmi lesquels figurent Joël Matip (Liverpool) et Eric Choupo-Moting (Schalke 04), qu’ils n’étaient pas indispensables.

Fort de plusieurs décennies d’expérience dans le monde du football, le plus vieux buteur de l’histoire de la Coupe du monde (à 42 ans passés lors de la Coupe du monde 94) rappelle à qui veut l’entendre l’importance de figurer sous le maillot d’une équipe nationale pour se construire une grande carrière : « Ils sont fils du Cameroun et le seront toujours. C’est grâce au Cameroun qu’ils seront demain de grands footballeurs. S’ils ne sont pas en équipe nationale, il n’y a aucun grand club qui va les recruter. »

Hormis les deux joueurs déjà cités, pas moins de sept Lions indomptables sur 23 ont préféré rester dans leurs tanières en Europe. Matip se trouve d’ailleurs au centre d’un imbroglio puisque son club de Liverpool ne sait pas s’il peut le faire jouer, au risque d’être sanctionné par la Fifa, qui interdit à un joueur de disputer des matchs pour son club alors que sa sélection participe à une compétition.

Le sélectionneur Hugo Broos critiqué

Roger Milla a aussi mis en garde le sélectionneur du Cameroun, le Belge Hugo Broos, deux jours après un début de CAN en demi-teinte samedi (1-1 contre le Burkina Faso). « Si Hugo Broos continue de cette manière, je ne pense pas que cela marchera avec le Cameroun, parce que les Camerounais sont exigeants », a expliqué la figure tutélaire de la délégation.

« Je prends le cas par exemple de Zoua, qui est un avant-centre type. Moi j’ai joué avant-centre. Je ne peux pas accepter qu’un avant-centre puissant et technique comme lui quitte la défense adverse pour aller chercher le ballon dans la défense du Cameroun », a déclaré Roger Milla.

« Nous voulons retrouver notre rang. S’il n’y a pas de résultat, il va partir », a-t-il lancé à l’adresse d’Hugo Broos. « C’est à lui de faire des efforts pour que le Cameroun puisse être rayonnant », a conclu Roger Milla alors que le Cameroun doit affronter mercredi la Guinée-Bissau.

 

Source: Imatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here