Accueil / Sante / JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME: L’OMS recommande un ensemble d’approches de prévention
L'OMS va tester un vaccin antipaludique dans trois pays africains

JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME: L’OMS recommande un ensemble d’approches de prévention

JOURNEE MONDIALE LUTTE CONTRE PALUDISME OMS recommande ensemble approches prévention

La maladie tropicale, le paludisme fait de nombreuses victimes en Afrique.  Cette année l’Organisation Mondiale de la Santé appelle à donner une nouvelle impulsion dans la lutte préventive du paludisme en Afrique.

Au Mali, selon le système d’information sanitaire le paludisme a constitué 42% des motifs de consultation avec un taux de létalité de 0,47%. Avec une réduction des cas d’infection dans plusieurs parties du pays à cause de l’utilisation des moustiquaires imprégnées.

Le 25 avril de chaque année est célébrée à travers le monde la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le thème retenu au Mali est « en finir pour de bon avec le paludisme ».

Conformément à ce thème une enquête récente montre qu’il y a eu une réduction de la prévalence parasitaire qui est passée de 52% en 2012 à 36% en 2015.

Cette prévalence varie entre 27, 4% à Kayes et 71% à Mopti, tandis qu’à Bamako elle s’élève à 6%. Les catégories les plus touchées sont les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, ainsi que les populations déplacées des zones sahariennes du Nord vers le Sud du pays.

Pour prévenir et sauver des vies, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé à l’intention des pays africains et du monde l’accélération des efforts.

Avec le diagnostic et le traitement, l’OMS recommande un ensemble d’approches de prévention qui ont fait leurs preuves, notamment l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide, la pulvérisation d’insecticide à l’intérieur des habitations et les traitements préventifs pour les groupes les plus vulnérables, à savoir les femmes enceintes, les enfants de moins de cinq ans et les nourrissons.

Selon la Directrice générale de l’OMS, Dr Margaret Chan, “les outils recommandés par l’OMS ont permis de faire des progrès mesurables dans la lutte contre le paludisme”. Et, ajoute-t-elle, «nous devons toutefois donner une plus forte impulsion à la prévention, en particulier en Afrique, le continent qui supporte la charge la plus élevée de la maladie”.

Le rapport de l’OMS indique que le nombre de cas de paludisme a baissé de 21% à l’échelle mondiale entre 2010 et 2015 et celui des décès de 29% sur la même période de cinq ans.

En Afrique subsaharienne, l’incidence du paludisme et le taux de mortalité ont baissé de 21% et de 31%, respectivement.

JOURNEE MONDIALE LUTTE CONTRE PALUDISME OMS recommande ensemble approches prévention

MORBA

Source: Soft

Voir aussi

Malnutrition au Mali : 630.000 enfants seront atteints de malnutrition aiguë en 2018, dont 165.000 enfants de la forme sévère

Share this on WhatsApp  C’est ce qui ressort des résultats de l’enquête SMART menée par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *