Accueil / Le Monde / Syrie: plus de 50 morts dans une attaque de l’EI
Syrie: plus de 50 morts dans une attaque de l'EI

Syrie: plus de 50 morts dans une attaque de l’EI

Syrie 50 morts attaque EI

Beyrouth – Plus de 50 personnes ont été tuées jeudi dans une attaque du groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre deux villages prorégime de la province de Hama, dans le centre de la Syrie, a affirmé une ONG.

Cinquante-deux personnes ont péri dans l’attaque, dont 15 civils, 27 miliciens pro-régime et 10 personnes non identifiées qui « sont soit des civils, soit des miliciens », a précisé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attaque a visé deux villages dans l’est de la province de Hama: Aqareb, où la population est en majorité ismaélienne, et Maboujé, où vivent des sunnites et des minorités jaafarite, ismaélite et alaouite.

Dans les combats, l’EI a perdu 15 combattants.

L’agence officielle Sana a affirmé que l’attaque avait coûté la vie à 20 civils à Aqareb, sans faire mention du village de Maboujé. En revanche, elle précise que la majorité des civils tués à Aqareb ont été décapités et leurs membres amputés.

Le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, a indiqué pour sa part que trois des civils tués à Aqareb, un homme et ses deux enfants, avaient été exécutés par les jihadistes.

Selon lui, les jihadistes se sont emparés du village d’Aqareb et d’une partie de Maboujé.

« En dépit de l’arrivée de renforts, les forces gouvernementales n’ont pas réussi à déloger les jihadistes », a dit M. Abdel Rahmane à l’AFP.

Le village de Maboujé avait déjà été la cible d’une attaque de l’EI en mars 2015. Les jihadistes y avaient exécuté 37 civils et kidnappé 50 autres, dont la moitié de femmes.

Le régime, les rebelles et l’EI se partagent le contrôle de la province de Hama, située dans le centre du pays en guerre depuis 2011.

Syrie 50 morts attaque EI

(©AFP / 18 mai 2017 15h42)

Voir aussi

Pakistan: au moins 25 morts dans une explosion sur un marché de Lahore

Share this on WhatsApp  Au moins vingt-cinq personnes ont été tuées et des dizaines d’autres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *