Accueil / A l'instant / MONARCHIE: Le Mali y va quand le Maroc y sort
La Monarchie

MONARCHIE: Le Mali y va quand le Maroc y sort

 

 

MONARCHIE Mali  va quand  Maroc sort

Le Mali recule plus d’un siècle, à l’heure où les monarchies héréditaires comme le Maroc se civilisent en matière de système politique. C’est ce qui sort de la révision constitutionnelle dont le référendum aura lieu le 9 juillet 2017.

 

Parce qu’on est descendant de Kéïta dont la royauté était régie par le Kuru kan fuga qu’il faut ramener le Mali de la démocratie à celui du Royaume, pour devenir Prince ou Monarque ? Ou par envie de s’éterniser au pouvoir que l’on s’obstine à réviser la constitution sans le dialogue et la concertation ? Ces questions restent posées et ne cessent d’embrouiller les esprits du Malien lambda qui ne comprend plus son Président Ibrahim Boubacar Kéïta.

 

A l’heure même où les monarchies héréditaires commencent à revoir leur position, le Mali signe son retour à la monarchie.

 

En effet, selon la monture du projet de révision constitutionnelle, il est désormais des prérogatives du Président de la République de nommer le Président de la Cour Constitutionnelle et celui  de la Cour Suprême, le tiers des membres du Sénat, il pourra initier une procédure de révision devant le Congrès ; c’est-à-dire, le Sénat et l’Assemblée Nationale, réunis sur proposition du Gouvernement.

 

Même si cette révision s’avère opportune, le contexte ne s’y prête pas et surtout qu’elle concentre tous les pouvoirs (judiciaire, législatif et exécutif) entre les mains d’une seule personne.

 

Or, les monarchies héréditaires sur la planète commencent à réviser leur système exécutif. En guise d’exemple, le Maroc tout proche du Mali est lui-même en train de revenir à une forme civilisée. Le 1er juillet 2011, 98,5% d’électeurs marocains ont voté par un « oui » massif pour la nouvelle constitution. Un plébiscite qui a été salué par les autorités marocaines mais aussi par la communauté internationale comme un vrai modèle de réforme. Un pas in crescendo, qui fait du Roi du Maroc Mohamed VI un modèle de réformiste parmi les monarchies, celles du Golfe et du Moyen-Orient. Là le Royaume se civilise.

 

«Parce que tout simplement, nous sommes les descendants de Soundiata Kéïta»,  la tendance à la mondialisation, à la modernité, et au réconfort ne doit plus notre crédo. Plutôt que d’être plus civilisé comme le  Royaume chérifien, c’est en ce moment que le Mali se ramène au XIIIe  avec cette révision constitutionnelle.  Une façon de nous ériger en royaume. Alors que nous ne sommes plus de l’époque de Kuru kan fuga vers laquelle Koulouba et ses complices tentent de nous ramener.

D.C.A

MONARCHIE Mali  va quand  Maroc sort

 

Source: Le Soft

Voir aussi

Mali: décès d’un soldat espagnol dans un accident

Share this on WhatsAppUn soldat d’infanterie de la Marine espagnole âgé de 27 ans a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *