Accueil / Afrique / Côte d’Ivoire: une ordonnance pour mettre fin aux mutineries
Des mutins mobilisés à Abidjan, vendredi 12 mai 2017 (photo d'illustration). © REUTERS/Luc Gnago

Côte d’Ivoire: une ordonnance pour mettre fin aux mutineries

En Côte d’Ivoire, selon nos confrères de l’hebdomadaire Jeune Afrique, une ordonnance vient d’être prisée en Conseil des ministres permettant au chef d’état-major des armées, et au commandant supérieur de la gendarmerie, de radier tout militaire ou gendarme sur simple « rapport de [leur] supérieur hiérarchique, en cas de fautes contre l’honneur, la morale ou des absences non justifiées ». Une décision qui intervient après plusieurs actes de mutineries dans les rangs de l’armée.

Quand une machine se détraque il faut bien resserrer les boulons. C’est par cette métaphore qu’un membre de l’état-major des armées ivoiriennes a confirmé à RFI l’information délivrée par nos confrères de Jeune Afrique. Une ordonnance présidentielle depuis quelques jours permet désormais au chef d’état-major des armées et au patron de la gendarmerie de mettre de l’ordre dans les rangs militaires.

Là où les radiations pour manquement grave, absentéisme ou insubordination demandaient auparavant deux à trois mois avant d’aboutir, désormais en quelques semaines des hommes peuvent être rayés des listes.

Selon une source militaire, cela a déjà commencé d’ailleurs puisqu’il y a trois jours, au rapport dans les casernes, les officiers supérieurs ont informé leurs hommes qu’une vingtaine d’éléments avaient été remerciés suite à des absentéismes ou à des désertions.

Plutôt que de purges, un spécialiste des questions préfère évoquer ici un nettoyage chirurgical dans les rangs de l’armée, des radiations homéopathiques et ciblées pour faire des exemples et qui permettront aux troupes de Côte d’Ivoire de réfléchir au sens des mots disciplines et respect de la hiérarchie.

Côte d’Ivoire ordonnance mettre fin mutineries

Source: RFI

Voir aussi

Burkina Faso : Au moins 2 morts lors de l’attaque d’un convoi militaire au Nord du pays

Share this on WhatsApp  L’information a été révélée par le site burkinabé infowakat dans sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *