Accueil A l'instant La liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé

La liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé

49
0
PARTAGER
Djibril_Bassole

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Le premier -et jusque-là unique- général de gendarmerie du Burkina Faso était détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans la tentative de coup d’Etat de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la Transition.

Source: FASOZINE

 

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Le premier -et jusque-là unique- général de gendarmerie du Burkina Faso était détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans la tentative de coup d’Etat de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la Transition.

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Le premier -et jusque-là unique- général de gendarmerie du Burkina liberté provisoire accordée Djibril BassoléFaso était détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans la tentative de coup d’Etat de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la Transition.

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Le premier -et jusque-là unique- général de gendarmerie du Burkina Faso était détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans la tentative de coup d’Etat de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la Transition.

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Le premier -et jusque-là unique- général de gendarmerie du Burkina Faso était détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans la tentative de coup d’Etat de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la Transition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here