Accueil / Société / Police National : Un nouveau statut pour les fonctionnaires

Police National : Un nouveau statut pour les fonctionnaires

Police National nouveau statut fonctionnaires

 

La police nationale du Mali a désormais un nouveau statut pour ses fonctionnaires, l’information a été lors de la traditionnelle conférence de presse du porte-parole du gouvernement, Amadou Koita.

La traditionnelle conférence de presse du porte-parole du gouvernement a été marquée le mercredi dernier par l’annonce de l’adoption par le conseil des ministres du nouveau statut pour les fonctionnaires de la police.  Le porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, était accompagné par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Le Général Salif Traoré et le ministre de la justice, garde des sceaux, Younoussa Maïga. Pour le ministre de la Sécurité intérieur et de la Protection Civile, ce statut en vigueur  depuis 2010 comportait des insuffisances. “Nous avons fait le constat que ce statut avait quelques insuffisances, des lacunes. On a profité l’occasion pour le corriger et introduire quelques innovations pour une plus grande satisfaction des policiers”, a déclaré le Général Traoré. Ce nouveau statut des policiers comporte sept points. Il s’agit, entre autres, de la précision du caractère paramilitaire de la police ; le changement de l’appellation inspecteur de police par  la création d’un  nouveau grade appelé officier de police; l’augmentation de l’âge de recrutement de la police à 21 ans pour les sous-officiers de la police ; la prise en charge totale par l’état du policier blessé en service.

En outre l’amélioration des conditions de vie et du travail des policiers ;  permettre aux fonctionnaires de police qui sont atteints par la limite d’âge d’avancer en échelon ; permettre à la hiérarchie de la police de maintenir en activité pour une durée limitée un spécialiste qui doit aller en retraite en cas de besoin.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Police National nouveau statut fonctionnaires

 

Source : L’Indicateur Du Renouveau

Voir aussi

Mauvais traitements infligés aux migrants maliens en Algérie: le ministre Sylla dénonce et accuse…

Share this on WhatsApp  Rafles, arrestations arbitraires, traitements inhumains et dégradants : des expéditions punitives …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *