À long terme, la victoire d’Assad en Syrie laissera les États-Unis face aux menaces accrues contre Israël et la Jordanie à cause du soutien de l’Iran aux forces du Hezbollah au Liban, a-t-il dit.