Accueil Actualités Vague de nomination au ministère de la Défense et des anciens combattants

Vague de nomination au ministère de la Défense et des anciens combattants

18
0
PARTAGER

 

– Le ministre de la Sécurité et de la protection civile
– Le chef d’état-major général des armées
– Le chef d’état-major particulier du président de la République
– Le directeur général de la sécurité d’état
Passent au grade de généraux de division

Le conseil des ministres du mercredi 16 mai a procédé à une vague de nomination au titre du ministère de la Défense et des anciens combattants. Plusieurs officiers de valeur, donnant le meilleur d’eux-mêmes, de jour comme de nuit, pour la défense de la patrie, la sécurité des personnes et leurs biens, ont été promus au grade supérieur.

C’est le cas du ministre de la Sécurité et de la protection civile, Salif Traoré, qui devient Général de division. Discret et extrêmement intelligent, il est l’artisan principal de la montée en puissance des forces de sécurité. Ne dormant presque pas la nuit, car il visite personnellement et nuitamment les différents dispositifs installés dans la capitale, cette promotion est amplement méritée.

Quant au chef d’état-major général des armées, M’Bemba Moussa Kéïta, sa promotion n’est pas non plus une surprise. Nommé CEMGA en remplacement de Didier Dakouo, appelé à servir le G5 Sahel, le général de brigade M’Bemba Kéïta a vite imprimé sa marque en imposant la discipline indispensable aux hommes.

La promotion accordée au chef d’état-major particulier du président de la République est également une reconnaissance pour cet officier de valeur qui aide le chef suprême des armées dans ses prises de décision.

Le directeur général de la sécurité d’état, général de brigade Moussa Diawara, n’est pas resté en marge. Il est également devenu général de division. Discret, calme mais gros travailleur, il jouit d’une grande respectabilité au sein de l’armée. Nommé à la tête de la sécurité d’état avec l’arrivée du président IBK, il a donné une nouvelle impulsion à la SE qui s’est illustrée avec l’arrestation de plusieurs terroristes et autres bandits de grand chemin.

Plusieurs autres officiers passent au grade supérieur. C’est le cas, notamment, des colonels-majors Abdrahmane Baby et Bakaye Thiéro, respectivement chef d’état-major de l’armée de terre et directeur des écoles militaires, qui deviennent généraux de brigade.

Vague nomination ministère Défense anciens combattants

Diakaridia YOSSI

Source: L’Espérance 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here