Accueil Nord du Mali Barkhane condamne fermement l’attaque terroriste commise le 1er juillet à Gao.

Barkhane condamne fermement l’attaque terroriste commise le 1er juillet à Gao.

85
0
PARTAGER

 

Le 1er juillet 2018, vers 10H45 heure locale, une attaque terroriste a eu lieu dans le quartier d’Aljabandia de la ville de GAO. Tandis que des véhicules blindés de Barkhane l’encerclaient, un véhicule suicide a explosé au milieu de la population, tuant et blessant plusieurs civils et atteignant des soldats français qui patrouillaient à proximité de leurs véhicules.

La zone a été immédiatement sécurisée par la force Barkhane, appuyée par les FAMa qui patrouillaient également à proximité. Les militaires maliens, et des civils, ont assuré la prise en charge et l’évacuation des blessés civils vers l’hôpital de la ville. Spontanément, ils ont évacué deux de nos camarades vers la base française de GAO. La population sur place, dans un élan de solidarité à souligner, a également activement participé aux secours.

Le bilan fait état de 4 morts et 24 blessés dont des enfants au sein de la population de la ville de GAO et de 4 blessés sérieux parmi les soldats de Barkhane.

Le général Bruno Guibert, commandant la force Barkhane, s’est rendu dès le lendemain de l’attaque à l’hôpital de la ville de GAO pour signifier sa solidarité avec les victimes civiles. Les militaires français ont également donné à l’hôpital des produits médicaux pour aider à la prise en charge des blessés civils, et proposé aux autorités locales son soutien.

Le commandant de la force Barkhane condamne avec la plus grande fermeté cette attaque sournoise et lâche. Il assure de l’entière détermination des militaires français à lutter, aux côtés de leurs partenaires africains, contre les groupes armés terroristes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à appuyer les forces armées des pays partenaires dans leur action de lutte contre les groupes armés terroristes dans la BSS et favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises.

Barkhane condamne fermement attaque terroriste commise 1er juillet Gao

Commandant Adrien Lepan

Porte-parole de la force Barkhane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here