Accueil Actualités Le premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré, le vendredi 13 juillet,...

Le premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré, le vendredi 13 juillet, les ressortissants de la région de Mopti

13
0
PARTAGER

 

LA SITUATION SÉCURITAIRE AU CENTRE DES DÉBATS

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré, le vendredi 13 juillet 2018, à la Primature la délégation des ressortissants de la région de Mopti conduite par l’ancien ministre Adama Samassékou. La délégation était composée de deux associations : la Coordination des associations des ressortissants de Mopti (CAREM) et la plate forme « Sauvons la région de Mopti ».

Les ressortissants de la 5ème région administrative du Mali étaient venus exprimer au Premier ministre, Chef du Gouvernement, de vives voix, leurs préoccupations face à la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone. Et aussi partager avec le Premier ministre leur proposition pour le retour de la paix dans la région. Parmi ces propositions, l’organisation d’un forum de 3 à 4 semaines intitulé « dialogue local pour la paix ». Ce forum a pour but, selon le Président de CAREM, Adama Samassékou, de contribuer à la stabilisation de la paix, au vivre ensemble à travers des séries de dialogue inter villages, inter communal et inter cercles. Mais auparavant, les ressortissants de la région de Mopti ont formulé deux fortes recommandations relatives au désarmement immédiat de toutes les milices et leur dissolution. Aussi se sont ils prononcés sur la mesure relative à l’interdiction de circulation des motos qui n’est pas sans conséquences sur les activités économiques dans la zone.

En réponse, Soumeylou Boubèye Maïga a d’abord salué cette « démarche constructive » des ressortissants de la région de Mopti qui participe des initiatives pour le retour de la stabilité et de la paix. Ce qui est une préoccupation majeure du Gouvernement. Ensuite le Premier ministre a établi un diagnostic sans complaisance de la situation sécuritaire tant au Nord, qu’au centre du pays. Selon le Chef du Gouvernement, il n’existe pas de conflit entre les communautés du Centre qui ont toujours vécu en harmonie et coexistence pacifique. Il a entretenu ses interlocuteurs sur les actions menées par le Gouvernement dans le Centre (interdiction de port d’arme, désarmement des milices, mesures de restriction à la mobilité, ouverture d’espaces de dialogue politique etc.) pour stabiliser la région et créer un environnement propice à la paix et la quiétude. Il s’est dit ouvert aux propositions de solution venant des communautés de base dont il a sollicité la coopération avec l’Etat car, a-t-il ajouté, le problème ce n’est pas l’Etat, mais les groupes terroristes qu’il combat. Avant de terminer le Premier ministre a invité tous les Maliens en général et les ressortissants de la région de Mopti en particulier à éviter la stigmatisation et l’instrumentalisation qui ne servent que les intérêts des ennemis de la paix et de la cohésion sociale. L’Etat ne sous-traite pas la sécurité et son action est exclusivement dirigée contre les groupes terroristes. Dans cette optique, SBM a indiqué qu’il est important de préserver la crédibilité des opérations en cours, le moral des troupes et la sécurité des citoyens qui doivent défendre leurs territoires et ne jamais s’enfermer dans le repli identitaire.

premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga rencontré vendredi 13 juillet ressortissants région Mopti

Bamako, le 13 juillet 2018
CIGMA – CCOM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here