Accueil Politique Élection presidentielle du 29 juillet 2018: La Chef de MOE-UE s’explique 

Élection presidentielle du 29 juillet 2018: La Chef de MOE-UE s’explique 

11
0
PARTAGER

 

Cécile Kyenge, Chef de la mission d’observation de l’Union Européenne et membre du Parlement européen, a effectué sa première visite au Mali, les 10 et 11juillet derniers. Une conférence au cours de laquelle elle a rencontré la plupart des acteurs de l’élection présidentielle fixée au 29 juillet. L’occasion de faire le point sur les préparatifs du scrutin, à près de deux semaines du vote. 

 

La mission d’observation électorale de l’UE/MOE est présente au Mali sur invitation du Gouvernement malien pour observer la régularité de l’élection présidentielle prévue pour le 29 juillet prochain, avec un éventuel deuxième tour fixé au 12 août prochain. Arrivée le 19 juin dans notre pays, la mission de l’Union Européenne dispose à Bamako d’une équipe de cadres dont 9 neufs analystes dans les domaines électoral, politique, légal, des droits de l’Homme, des données de l’observation et médias ainsi que d’une équipe logistique et de sécurité. La mission est composée de 20 observateurs dits de longue durée qui assureront le suivi de la phase préélectorale et de la campagne électorale, de la distribution des cartes électeurs, des préparatifs et du déroulement du scrutin ainsi que de la compilation des résultats du vote. Selon le Chef de mission de l’UE/MOE, Mme Cécile Kyenge, les observateurs sont principalement déployés dans le Sud et Ouest du pays et dans la ville de Bamako. Ils couvriront également en partie le Centre et le Nord  du pays. Ce, en fonction des conditions de sécurité réunies.

Soucieuse du bon déroulement du présent scrutin présidentiel, le Chef de cette mission, Mme Cécile Kyenge, s’est entretenu avec 17 des 24 candidats à l’élection présidentielle ou leurs Représentants. Il s’agit, entre autres, du Président IBK, candidat à sa propre succession, et du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, afin d’avoir une élection présidentielle apaisée, crédible et surtout dans la plus grande transparence pour les résultats.

Côté de distribution des cartes d’électeurs et de la sécurité du scrutin prévu le 29 juillet prochain, Mme Cécile Kyenge s’est montrée profondément préoccupée. A ses dires, ses 20 observateurs actuellement présents dans le pays ainsi qu’une équipe de 10 analystes à Bamako seront renforcés une semaine avant le vote par 30 autres observateurs dits de courte durée, et par une vingtaine de diplomates de l’UE en poste à Bamako.

Enfin, notons Mme le Chef de la MOE/UE s’est entretenue avec Mahamat Sale Annadif, le Chef de la MINUSMA, la mission des Nations-Unies qui apporte un appui logistique au processus électoral.

Notons que, le jour du scrutin, la mission d’observation électorale de l’UE disposera de plus de 80 observateurs sur le terrain.

Élection presidentielle 29 juillet 2018 Chef MOE-UE explique 

A.M

Source: Le Soft

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here