Accueil Le Monde « Shutdown » : Trump a claqué la porte des négociations budgétaires

« Shutdown » : Trump a claqué la porte des négociations budgétaires

9
0
PARTAGER

La rencontre entre les ténors démocrates et Donald Trump a brusquement pris fin lorsque le président américain s’est levé et a quitté la table des négociations portant sur le budget. Ce dernier estime que les discussions étaient « une perte de temps ».

La discussion a tourné court. Une nouvelle rencontre entre Donald Trump et les ténors démocrates du Congrès sur les négociations budgétaires a brusquement pris fin, mercredi 9 janvier, lorsque le président américain a décidé d’y mettre un terme, selon ses opposants politiques.

« Le président s’est levé et est parti », a relaté Chuck Schumer, leader des démocrates au Sénat, juste après la rencontre. « Une nouvelle fois, nous avons assisté à un caprice parce qu’il ne pouvait obtenir ce qu’il voulait… ».

« Je viens de quitter une rencontre avec Chuck (Schumer) et Nancy (Pelosi), une pure perte de temps », a de son côté tweeté le président américain au même moment. « J’ai dit bye-bye », a-t-il ajouté.

Vers un record

Au lendemain d’un discours solennel depuis le Bureau ovale, au cours duquel il a usé d’un ton dramatique pour tenter de rallier coûte que coûte les Américains à son projet sécuritaire phare, les discussions sont toujours dans l’impasse.

Depuis plus de deux semaines, quelque 800 000 fonctionnaires fédéraux ne sont plus payés. Et le record du plus long « shutdown » de l’histoire est sur le point de tomber : 21 jours, entre fin 1995 et début 1996, sous le présidence de Bill Clinton.

Trump à la frontière jeudi

Peu après ce clash pour le moins inhabituel dans l’enceinte de la Maison Blanche, le vice-président Mike Pence, présent lors de la réunion, est lui aussi venu s’exprimer devant les journalistes, pour tenter de dédramatiser la spectaculaire sortie du tempétueux magnat de l’immobilier. « Le président est entré dans la pièce et a distribué des bonbons », a-t-il lancé dans un sourire. « Je ne me souviens pas l’avoir entendu élever la voix ou taper du poing », a-t-il ajouté.

« Une réunion qui plonge les deux camps dans une nouvelle impasse »

Le fils aîné du 45e président américain, Donald Trump Jr, a de son côté suscité des réactions outrées en comparant l’efficacité du mur voulu par son père à un enclos de zoo. « Savez-vous pourquoi vous pouvez apprécier une journée au zoo ? Parce que les murs, ça marche », a-t-il écrit sur Instagram.

Donald Trump poursuivra jeudi son offensive en se rendant à la frontière, au Texas, où il devrait encore une fois marteler son message sécuritaire.

Avec AFP


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here