Accueil Société DANGERS DES SACHETS PLASTIQUES: « Malgré la loi en la matière ,...

DANGERS DES SACHETS PLASTIQUES: « Malgré la loi en la matière , populations et industries piétinent l’équilibre environnemental» lâche Souleymane Ben

146
0
PARTAGER

Avec l’émergence continue des ordures , le patron de la structure RSE s’est exprimé sur la question. Il a porté son regard sur les sachets plastiques autours desquels il a un plan de lutte. 

Dr Souleymane Ben Diabaté s’est dit frustré de voir certaines attitudes dans la société alors qu’en la matière existe la loi 2014-014 du 3 juillet 2014. Un outil juridique autours duquel notre intervenant confie que « les populations et industries piétinent l’équilibre environnemental »

D’une part il fait allusion aux entreprises qui produisent les sachets d’eau à 50F . Les dites sociétés existent n’importe où sur le territoire avec des propriétaires qui ne respectent pas les critères en la matière. Aussi Mr Diabaté nous apprend que la loi régissant les sachets plastiques stipule que « Les sachets biodégradables doivent porter la date de fabrication, le marquage obligatoire biodégradable à 100%, le nom ou le logo du fournisseur».

Pourtant Bamako aurait un total de plus de 60000 tonnes parmi les 6 communes du District. Raison pour laquelle le Groupe RSE prévoit travailler en synergie avec les acteurs locaux ( ONG , personnes ressources , mouvements de jeunes , élus locaux). Dernièrement , une compétions de foot avait été organisée durant deux mois.

Tribune mise à profit pour évoquer les dangers et prévenir les populations des risques provoqués par les sachets plastiques. 

Dr Souleymane Ben est annoncé sur certaines radios et télévisons de la place pour des débats sur la question. Il annonce qu’un grand évènement verra le jour en collaboration avec certaines municipalités du Mali.

Avec l’émergence continue des ordures , le patron de la structure RSE s’est exprimé sur la question. Il a porté son regard sur les sachets plastiques autours desquels il a un plan de lutte. 

Dr Souleymane Ben Diabaté s’est dit frustré de voir certaines attitudes dans la société alors qu’en la matière existe la loi 2014-014 du 3 juillet 2014. Un outil juridique autours duquel notre intervenant confie que « les populations et industries piétinent l’équilibre environnemental »

D’une part il fait allusion aux entreprises qui produisent les sachets d’eau à 50F . Les dites sociétés existent n’importe où sur le territoire avec des propriétaires qui ne respectent pas les critères en la matière. Aussi Mr Diabaté nous apprend que la loi régissant les sachets plastiques stipule que « Les sachets biodégradables doivent porter la date de fabrication, le marquage obligatoire biodégradable à 100%, le nom ou le logo du fournisseur».

Pourtant Bamako aurait un total de plus de 60000 tonnes parmi les 6 communes du District. Raison pour laquelle le Groupe RSE prévoit travailler en synergie avec les acteurs locaux ( ONG , personnes ressources , mouvements de jeunes , élus locaux). Dernièrement , une compétions de foot avait été organisée durant deux mois.

Tribune mise à profit pour évoquer les dangers et prévenir les populations des risques provoqués par les sachets plastiques. 

Dr Souleymane Ben est annoncé sur certaines radios et télévisons de la place pour des débats sur la question. Il annonce qu’un grand évènement verra le jour en collaboration avec certaines municipalités du Mali.

Idrissa Keita pour malizine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here