Accueil Economie LIPTAKO GOURMA : Plus d’un milliard pour mener les activités en 2019...

LIPTAKO GOURMA : Plus d’un milliard pour mener les activités en 2019 dévoilés

48
0
PARTAGER

Pour ses activités prévues en 2019, l’Autorité du Liptako Gourma table sur un budget de plus d’un milliard. C’est la principale recommandation de son 55e conseil des ministres du Développement intégré, tenu à Bamako.

La salle de conférence de l’hôtel de l’Amitié a servi de cadre  ce samedi 22 décembre 2018,  à la tenue du 55e conseil des ministres du Développement intégré du Liptako-Gourma. La rencontre a permis d’examiner le budget de 2018 et de projeter celui de 2019. C’était sous la présidence de Kane Aïchatou Boulama,  ministre des Mines et du Pétrole du Niger. Elle avait à ses côtés  ses homologues, Lelenta Hawa Baba Ba du Mali, Oumarou Idani  du Burkina Faso et le directeur général de l’Autorité du Liptako Gourma (ALG).

Le ministre malien des Mines et du Pétrole, Lelenta Hawa  Baba Ba, a mis l’accent sur la nécessité de regroupement des membres de l’Autorité en ces temps précis où l’insécurité fait rage au Mali au Niger et au Burkina Faso.

“Pour efficacement lutter contre ce fléau, il nous faut dynamiser et mutualiser nos économies. Cela nous permettra d’occuper la jeunesse par la création des emplois et des valeurs ajoutées pour mieux lutter contre le terrorisme et l’insécurité sur l’espace de l’ALG”, a-t-elle souligné.

Le représentant-pays du Pnud au Mali a insisté sur l’intérêt de la synergie des pays du Liptako Gourma afin de booster le développement de la région sahélienne en proie  de l’insécurité.  Aussi, a-t-il rassuré, l’engagement multiforme des Nations unies ne fera pas défaut à l’Autorité du  Liptako Gourma.

Le ministre nigérien, Kane Aïchatou Boulama,  présidente en exercice de l’ALG, a salué les experts des Etats respectifs et ceux de la direction générale de l’ALG qui ont travaillé quatre jours durant sans relâche sur les différents documents inscrits à l’ordre du jour. Etaient au menu de cette rencontre les documents statutaires habituels, deux autres documents spécifiques. Il s’agit du rapport d’activités 2018 à mi-parcours du programme triennal d’investissement 2019/2021, de l’avant-projet de programme triennal d’investissements 2019-2021 et le projet budgétaire estimé à environ un milliard de F CFA.

Awa Sogodogo

Source: L’Indicateur du Renouveau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here